La collection Kledermann de Juliette Benzoni



collection Kledermann

 

Le tome 12 des aventures d’Aldo Morosini, le prince antiquaire...

 

 

 

Publié par Plon

452 pages

21 euros

première publication: 2012

 

 

 

Résumé:

Blessé d'une balle en pleine tête devant le château de la Croix-Haute, Aldo Morosini ne doit son salut qu'à l'habileté d'un jeune chirurgien tourangeau qui a su extraire la balle meurtrière. 

Sur son lit d'hôpital, il reste hanté par la dernière image qu'il a perçue avant le terrible coup de feu : sa femme, Lisa, courant se jeter dans les bras d'un inconnu et s'enfuyant à ses côtés. En convalescence chez Mme de Sommières, alors que son couple fait naufrage, il découvre les liens unissant la famille de Lisa et les soi-disant descendants des Borgia. Aldo est alors mis à rude épreuve et les catastrophes se succèdent... Le mal, après avoir envahi le château de la Croix-Haute, semble à présent se concentrer dans une très belle demeure au bord du Lac de Tessin... à moins que ce ne soit dans une simple villa de Nogent-sur-Marne ? Ceux qui se sont juré de l'éradiquer y parviendront-ils sans y laisser de plumes ?

 

 

 

 

Commentaire:

En juin dernier, Juliette Benzoni nous laissait avec un suspense quand à l’avenir de notre héros. A la fin de La chimère d’or des Borgia, la vie d’Aldo était suspendue à un fil et son couple était mal en point. Ce nouveau tome reprend quasiment là où le tome 11 s’arrêtait. Aldo vient d’être toucher à la tête et ce tome s’ouvre sur le trajet en ambulance pour l’hôpital. On se doute bien que Aldo va s’en sortir mais quels vont être les dégâts dans sa vie, là est toute la question. 

Premier point positif (pour moi en tout cas), l’auteur nous débarrasse rapidement de Pauline Belmont. J’espère que si il y a d’autres aventures d’Aldo, Pauline en soit absente. Deuxième point positif, Lisa est un peu plus présente que dans les précédents tomes, même si elle n’est pas au meilleure de sa forme. Mais vu les événements qui la touchent, ça se comprend. 

Concernant l’histoire, Aldo, une fois remis sur pied (de façon remarquablement rapide je dois dire), va vouloir retrouver celui qui lui a tirer dessus. Et il va vite se rendre compte que ces ennemis ont des liens avec la famille de sa femme. Et que ceux-ci en ont après la collection de bijoux de Moritz Kledermann, le père de Lisa. Toute cette histoire va nous mener de Touraine en Suisse, en passant par Paris. Les événements s'enchaînent très vite. J’ai été ravie de retrouver tout ce petit monde encore une fois. Aldo est vraiment mon personnage préféré chez Juliette Benzoni et il est vraiment entouré d’une galerie de personnages secondaires tous très savoureux. Que ce soit Aldabert, Marie-Angéline ou tante Amélie, tous sont uniques et très attachants. Surtout que dans ce tome, on a droit un a petit souvenir du passé de tante Amélie.

Une lecture des plus agréables, j’espère que les aventures d’Aldo vont continuer (mais sans femme fatale pour faire tourner la tête d’Aldo de préférence).

 

 

  

Lecture en mars 2012