Mêlée à deux d’Angéla Morelli

 

couv65798658

 

 

 

 

Publié par Harlequin (HQN) 

63 pages

1,99 euros

première publication: 2015 

 

 

 

Résumé:

 

7 rugbymen. 15 jours. Une maison.

 

Lorsqu’elle a quitté Paris pour s’installer à Montauban afin d’aider sa tante Mila à tenir une maison d’hôte, Eugénie espérait y trouver le calme. Le calme, le soleil, des champs de maïs à gogo et des légumes du potager 100 % bio. Et même si, avec ses piercings, ses T-shirts Gandalf et ses cheveux roses, Eugénie sait qu’elle a plus l’air d’une geekette que d’un chef trois étoiles, elle est une vraie mordue de cuisine. La maison d’hôte lui semble l’endroit rêvé pour exercer sa passion en toute tranquillité. Enfin ça, c’était avant que sa tante lui annonce un petit changement de programme. « Petit » comme sept armoires à glace. Car Mila a accepté de recevoir en catastrophe la moitié d’une équipe de rugby. Oui, oui, de RUGBY. En toute simplicité. Cerise sur la croustade ? Eugénie va devoir partager SA chambre avec l’un des musclors. 

 

Commentaire:

 

L’automne est là, la coupe du monde de rugby aussi… Et le nouveau Angéla Morelli aussi! Depuis que j’avais lu sa nouvelle sur le Brésil, il me tardait de retrouver son style bien à elle. Et c’est chose faite avec cette courte nouvelle dont le rugby est la toile de fond.

Nous avons Eugénie, jeune femme célibataire et légèrement geekette sur les bord. Enfin légèrement, un peu beaucoup même. Le tout pour mon plus grand plaisir. L’auteur parsème son texte de références culturelles et c’est un vrai plaisir à lire.

Face à elle, nous avons Rodrigue, rugbyman avec un passé un peu trouble. Mais qu’importe, on lui pardonne tout, à l’instar d’Eugénie, tellement il est craquant. Pour tout vous dire, je serai presque prête à aller faire un tour du côté de Montauban pour voir si je ne trouve pas un autre Rodrige…

La passion entre les deux est explosive, rapide. Comme on se trouve dans une nouvelle, on est obligé d’aller droit au but (de marquer un essai si on veut rester dans le monde du rugby :-) ), et même si j’aurai aimé en avoir plus je trouve que cette nouvelle est cohérente. On n’a pas l’impression d’avoir louper quelque chose ou que l’auteur a été trop rapide sur un passage.

 Cette nouvelle se dévore d’une traite et permet de s’évader le temps d’une lecture. Le rugby ne prend pas trop de place (et ne mettra pas de côté celles qui n’y connaissent rien) et n’est au final qu’un prétexte pour faire débarquer une troupe de beaux mâles chez Mila et Eugénie. J’ai beaucoup apprécié Rodrigue, mais j’ai adoré Eugénie. J’avais le sentiment de la connaitre depuis longtemps. 

Le style est fidèle à Angéla Morelli: frais, rythmé, drôle (avec une pointe de sérieux concernant Mila) et bourré de références. Dès les premières pages, on sent la patte Angéla Morelli. Je ne regrette pas ma lecture, je regrette juste de l’avoir dévoré aussi vite!

En cette période de coupe du monde, que vous aimiez ou pas le rugby, je vous recommande cette nouvelle. Vous ne regretterez pas cette lecture!

 

 

 

 

 

Lecture en septembre 2015

 

 

 

Du même auteur:

 Sous le guiL'homme idéal (en mieux)Avis de tempêteL'amour est dans le foinEt en plus, il cuisineLa vallée des Amazones;