L’esclave de C.S. Pacat

 

couv72606984

 

 

Le tome 1 de la série “Le Prince captif”...

 

 

Publié par Milady 

288 pages

14,90 euros

première publication: 2012

traducteur: Louise Lafon

titre original: Captive prince

 

 

Résumé:

 

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.

Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

 

 

Commentaire:

 

Voici le premier tome de la nouvelle trilogie de Milady. Le prince héritier d’Akielos Damen est capturé par son demi-frère et envoyé sous une fausse identité en cadeau comme esclave sexuel au prince Laurent du pays voisin (mais néanmoins ennemi). Une fois auprès du prince Laurent, Damen doit protéger son identité pour essayer avoir une chance de survie et espérer rentrer chez lui un jour. Voilà pour le pitch de l’histoire.

En m’engageant dans cette lecture, je savais peu de choses. Je savais par exemple qu’il s’agissait d’une romance mettant en scène des hommes, romance que je lis très peu. Or il s’avère que dans ce tome 1, je n’ai pas vu l’ombre d’une romance. Des scènes de se*xe entre différents protagonistes (consentis ou non consentis), il y en a un certain nombre. Même si au final j’ai trouvé que cela restait plutôt soft. Mais pas de romance. Du coup je me suis sentie un peu volée, même si honnêtement vu le contexte de ce tome 1, une romance aurai été un peu malvenue.

Car ce tome 1 est surtout une présentation d’un système politique et des manoeuvres que jouent les différents protagonistes de l’histoire. La cour Vérétienne est un vrai nid de vipères. Les alliances sont fragiles et faire confiance à quelqu’un  peut s’avérer très dangereux. Et la fourberie et la manipulation touchent toutes les castes et tous les âges de cette société. Difficile de s’attacher à un personnage, à part Damen. Mais comme il s’agit du héros, il nous est présenté sous un bon côté. Mais sinon tous les autres ont un peu quelque chose qui gêne. Laurent est haïssable, tout comme Nicaise que j’ai eu envie de frapper à chaque apparition. Même Erasmus est énervant avec son caractère trop docile.

Au final, ce tome 1 est plus une grosse introduction à l’histoire que l’histoire elle-même. Il ne se passe pas grand chose, hormis les trois sorties (ou quatre?) de Damen de sa chambre. Pour tout vous dire, j’attendais qu’il en sorte car c’était synonyme d’action. Seule la fin accélère un peu le rythme. Ce sentiment d’introduction vient sûrement du fait que le tome ne fait même pas 300 pages. Un peu court à mon avis.

J’ai aimé les manigances politiques et la découverte de la société Vérétienne (très décadente), mais je n’ai pas été convaincu à 100% par ce premier tome. Mais j’ai néanmoins envie de découvrir le tome 2, preuve que tout n’est pas à jeter dans ce premier tome...

 

 

 

 

Le roman sortira en librairie le 29 mai 2015.

 

 

Lecture en mai 2015

Lecture dans le cadre du Ladies Club

 

logo-ladies