Le plaisir apprivoisé d’Eloisa James

 

couv75039849

 

 

Le tome 4 de la série “Les soeurs Essex”...

 

 

Publié par J’ai lu 

377 pages

6,95 euros

première publication: 2006

traducteur: Elisabeth Luc

titre original: Pleasure forpleasure

 

 

Résumé:

 

Benjamine des quatre sœurs Essex, Joséphine est la seule à être encore célibataire. Et pour cause! Celle que les mauvaises langues surnomment "la truie écossaise" en raison de son embonpoint est persuadée qu'aucun homme ne voudra jamais d'elle. Elle a beau se sangler dans un corset pour tenter d'aplatir ses formes généreuses, jamais elle n'aura une silhouette de sylphide, comme par exemple Mlle de la Broderie, la ravissante fiancée française du comte de Mayne. Lors d'un bal, bouleversée par les insultes d'un goujat, Joséphine se confie au comte. Attendri, celui-ci décide de lui apprendre en toute amitié l'art de séduire un homme. Très rapidement, l'élève plutôt douée remporte un franc succès... et le professeur, rongé de jalousie, ne sait plus à quel saint se vouer!

 

 

Commentaire:

 

Dernier tome consacré aux soeurs Essex et c’est Joséphine qui tient le devant de la scène. Nous l’avons connu adolescente dans le tome 1 et c’est désormais une jeune femme que nous retrouvons. Une jeune femme avec des formes alors que la mode va plus tôt aux femmes minces (du moins dans l’esprit de certaines personnes). Suite aux événements du tome 2, un groupe de jeunes hommes la surnomment “la truie écossaise” et Joséphine le vit très mal. Elle ne mange plus et elle porte un corset, ou plutôt un engin de torture vu la description que nous en fait Eloisa James. Car, même si cela reste une romance plutôt classique, l’auteur s’attaque aux diktats de la mode et aux ravages que cela provoquent chez les jeunes femmes. J’ai trouvé cela très intéressant mais j’aurai aimé qu’elle le développe un peu plus, elle reste trop en surface du sujet.

Le reste est une romance classique. Une jeune femme demande de l’aide à un séducteur pour trouver un mari. Celui-ci lui enseigne deux-trois choses et la jeune femme que personne ne regardait devient le point de mire de tous les jeunes hommes à marier. Et le professeur devient jaloux et se rend compte qu’il est amoureux de la jeune femme. Vraiment rien de nouveau dans le royaume des romances. Du coup j’ai été un peu frustrée car j’attendais avec impatience le tome consacré à Mayne, depuis le tout début. Homme à femmes, séducteur au coeur brisé, il avait tout pour plaire. Seulement j’ai eu du mal à croire à son amour pour Joséphine. Je ne suis pas sûr qu’il sache ce qu’est l’amour (ou du moins l’auteur n’a pas réussi à m’y faire croire). Au début du roman, il jure à qui veut l’entendre qu’il est fou amoureux de sa fiancée, mais le reste de l’histoire nous prouvera le contraire. D’ailleurs il est quasi impossible d’apprécier le personnage de la fiancée. Dès le début, j’ai eu du mal avec elle. 

Si l’histoire de Joséphine et Mayne ne m’a pas vraiment convaincu, celle de la soeur de Mayne, Griselda, m’a beaucoup plu. Depuis le début de la série, j’avais du mal à la voir en héroïne amoureuse et éventuellement à la recherche d’un mari. Elle est le chaperon des soeurs Essex et dans mon esprit un chaperon est forcément vieux (préjugé quand tu nous tiens). Mais ce tome 4 me l’a fait découvrir sous un nouveau jour et je n’aurai pas été contre un tome supplémentaire consacré à son histoire.

 

Romance classique qui ne m’a pas complètement convaincu. Seule l’histoire de Griselda a réussi à sortir de la masse et à me plaire. Dommage! Mais je continuerai à lire des romans d’Eloisa James car globalement j’ai beaucoup aimé cette série!

 

 

 

 

 

 

Lecture en mai 2015

 

Du même auteur:

"Série Les soeurs Essex" Le destin des quatre soeursEmbrasse-moi, AnnabelleLe duc apprivoisé;

"Série Il était une fois" Au douzième coup de minuit;