La petite peste et le chat botté de Juliette Benzoni

 

9782259227919

 

 

 

 

Publié par Plon

473 pages

21,90 euros

première publication: 2015

 

 

 

Résumé:

 

Le nouveau roman de Juliette Benzoni met en scène la duchesse d'Abrantès, figure de la vie parisienne par sa beauté, son esprit caustique et son extravagance. Mariée au général Junot, qui la trompe avec Caroline Bonaparte, dame d'honneur de Madame Mère, l'empereur Napoléon la surnommait affectueusement « la petite peste »...

 

 

Commentaire:

 

Dernier roman en date de Juliette Benzoni. Exit la série Aldo Morosini (pour le moment) et retour aux figures féminines fortes dont l’auteur a fait sa marque de fabrique. 

Nous voilà au temps de Napoléon (période déjà abordée dans sa série Marianne) et c’est Laure Junot, future duchesse d’Abrantès, qui tient le devant de la scène.

De 1807 à 1815, nous suivons la destinée de la jeune femme, mariée à l’un des compagnons de l’Empereur. A travers son histoire, c’est le destin de la France et de l’Empire que nous suivons. 

Roman très intéressant du point de vue de l’histoire de France. On est vraiment au plus près des acteurs de cette époque. Et heureusement que cette partie historique est développée car je n’ai absolument pas adhéré au personnage de Laure que j’ai trouvé immature, égoïste et capricieuse. A plusieurs reprises, je me suis fait la remarque que sans l’amitié de Napoléon elle n’aurait pas pu continuer très longtemps ses gamineries. J’ai eu envie de la secouer à de nombreuses reprises au cours de ma lecture. Et que dire de son mari, Junot. Rien chez lui n’attire la sympathie. 

 

Petite déception donc pour cette lecture... La partie historique est très intéressante mais je n’ai absolument pas adhéré aux personnages! Dommage!

  

 

Lecture en mai 2015

 

Du même auteur:

"Série Aldo Morosini" Le collier sacré de MontezumaL'anneau d'AtlantideLa chimère d'or des BorgiaLa collection KledermannLes Trois FrèresLe diamant de Bourgogne;

"Série Aurore" AuroreFils de l'Aurore.

"Série Le temps des poisons" On a tué la reine!;