Anna Madrigal d’Armistead Maupin

 

couv66166511

 

 

Le tome 9 de la saga “Les Chroniques de San Francisco”...

 

 

Publié par les Editions de l’Olivier 

302 pages

21 euros

première publication: 2014

traducteur: Bernard Cohen

titre original: The days of Anna Madrigal

 

 

Résumé:

 

Anna Madrigal, la légende du 28, Barbary Lane, sait qu’elle n’est pas éternelle.

À 93 ans, pour « s’en aller comme une dame », elle part affronter son passé. La voici de retour dans le Nevada, là où elle fut Andy, adolescent amoureux du ténébreux Lazko... Entourée de tous ceux qu’elle aime (Brian, Shawna, Michael et quelques nouveaux venus), ses aventures vont la conduire jusqu’au Burning Man, un festival déjanté où tout peut arriver.

 

Neuvième saison des Chroniques de San Francisco, Anna Madrigal lève enfin le voile sur ce personnage emblématique, en un formidable hymne à l’affirmation de soi et à l’amour sous toutes ses formes.

 

 

 

Commentaire:

 

Dernier tome paru (et semble-t-il dernier) de la saga Les Chroniques de San Francisco. Et il est consacré à la figure emblématique de la saga Anna Madrigal. L’auteur lève enfin le voile sur ce personnage qui nous accompagne depuis le début. 

Alors qu’elle arrive en fin de vie, elle se souvient de son enfance dans le bordel que tenait sa mère. Effectuant constamment un va et vient entre le présent et le passé, Armistead Maupin nous entraîne de révélations en révélations.

Si le début a été un peu laborieux le temps de retrouver mes repères (la lecture du tome 8 remonte à 2011), très vite j’ai retrouvé les personnages presque comme je les avais laissé. Tous sont de retour pour une ultime aventure avec pour lieu de rassemblement le festival Burning Man. Festival que j’ai redécouvert pour l’occasion. J’en avais déjà entendu parler mais le vivre avec les personnages déjantés du roman c’est mémorable. 

J’ai alterné entre le rire et l’émotion tout au long de ma lecture. J’ai même versé une larme à un moment.

J’ai adoré découvrir l’enfance d’Anna, la découvrir alors qu’elle n’était pas encore Anna. C’est une totale redécouverte du personnage. Et même la Anna du présent est pleine de surprise. 

 

Très très bonne lecture! J’ai passé un très bon moment!

 

 

 

Lecture en mai 2015

 

Du même auteur:

"Série Chroniques de San Francisco" Chroniques de San FranciscoNouvelles chroniques de San FranciscoAutres chroniques de San FranciscoBabycakesD'un bord à l'autreBye-Bye Barbary LaneMichael Tolliver est vivantMary Ann en automne