Imitation Game (The Imitation Game)

 

affich_27427_1

 

 

 

 

 

Réalisateur: Morten Tyldum

Durée: 1h54

Genre: Biographie / Drame

Date de sortie en salle: 28 janvier 2015

Support de visionnage: cinéma

Vu en: VO sous-titré français

 

Fait parti d’une série:  non

Adapté du livre: Alan Turing ou l’énigme de l’intelligence de Andrew Hodges

 

 

Synopsis:

 Le destin tragique du célèbre mathématicien et père de l'informatique Alan Turing, qui aida à percer le code de l'outil de communication des Allemands durant la Seconde Guerre mondiale : la machine Enigma.. 

 

Casting:

Benedict Cumberbatch: Alan Turing
Keira Knightley: Joan Clarke
Matthew Goode: Hugh Alexander
Charles Dance: Commandant Denitson
Allen Leech: John Cairncross
Mark Strong: Stewart Menzies
Rory Kinnear: Nock
Tom Goodman-Hill: Sergent Staehl
Matthew Beard: Peter Hilton
Steven Waddigton: Supt Smith
Tuppence Middleton: Helen

 

 

 

Mon avis:

La seule présence de Benedict Cumberbatch à l’affiche a suffit à me décider à voir ce film. Et je ne le regrette pas!

Le film nous présente trois époques primordiales de la vie d’Alan Turing qui s’entremêlent tout au long du film. Il y a tout d'abord sa jeunesse, période où il découvrira la cryptographie. Ensuite la période la plus importante, celle où il construira une machine capable de décrypter les codes allemands produits par Enigma, permettant ainsi à l’Angleterre (et à ses alliés) de gagner la Seconde Guerre Mondiale. Et enfin, la dernière période de sa vie.

Alan Turing, c’est le père des ordinateurs, on lui doit beaucoup. Je connaissais une partie de son histoire pour avoir eu un cours sur l’histoire de l’informatique à la fac. Mais j’ignorai beaucoup de choses, surtout sur sa vie privée, choses que j’ai découvertes avec ce film.

Imitaton Game est un film comme je les aime. A savoir où l’histoire et les personnages sont plus importants que les effets spéciaux. Ici pas d’explosions ni de courses poursuites. Non, on s’intéresse à un homme et à son génie. Et Benedict Cumberbatch est tout simplement génial dans ce rôle, il porte le film sur ses épaules. Mais les autres acteurs ne sont pas en reste. Keira Knighley apporte de la fraîcheur et de la féminité au film, tout en montrant que les femmes ont eu un rôle important dans le décryptage. Et quel plaisir de voir des têtes connues dans un registre différent! 

Je n’ai pas vu passer les deux heures du film, portée par l’histoire. L’émotion est au rendez-vous sur la fin. J’ai été touchée par cet homme et son histoire. Il a apporté tellement au monde et son pays l’a traité de la pire des manières. Je vous encourage à aller le voir...

 

Petit détail amusant, le générique de la série Bletchley Circle (Enquêtes codées en VF) représente la machine d’Alan Turing. Ce n’est qu’en voyant ce film que je m’en suis rendue compte. Pour ceux qui ne connaissent pas, la série met en scène des anciennes fonctionnaires anglaises qui pendant la guerre travaillaient au décryptage.

The_Bletchley_Circle_titlecard