Le roi disait que j’étais diable de Clara Dupont-Monod

 

couv6573055

 

 

 

 

 

Publié par Grasset 

237 pages

18 euros

première publication: 2014

 

 

 

Résumé:

 

Depuis le XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine a sa légende. On l'a décrite libre, sorcière, conquérante : "le roi disait que j'étais diable", selon la formule de l'évêque de Tournai...

Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, au côté de Louis VII.

Leurs voix alternent pour dessiner le portrait poignant d'une Aliénor ambitieuse, fragile, et le roman d'un amour impossible.

Des noces royales à la deuxième Croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émerge un Moyen Âge lumineux, qui prépare sa mue.

  

Commentaire:

 

Première lecture de Clara Dupont-Monod pour moi et je ressors déçue de cette lecture. Je n’ai absolument pas adhéré au style de l’auteur que j’ai trouvé froid et pas vivant. Elle utilise le présent pour conter l’histoire et c’est un procédé que je n’aime pas beaucoup dans mes lectures. J’ai eu l’impression que l’histoire n'avançait pas beaucoup, l’auteur nous donnant une foule de détails sans intérêt. Et à d’autres moments, on faisait un bond dans le temps, chose qui m’a perdu par instant. J’ai du lutter pour finir ce court roman, chose qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

L’auteur alterne les pensées d’Aliénor et de Louis, nous permettant de vivre l’histoire au plus près d’eux. Seulement je n’ai absolument pas adhéré aux personnages. Louis est faible, bigot, changeant et pas du tout charismatique. Aliénor est hautaine, capricieuse, détestable. Difficile d’apprécier un roman lorsqu’on n’aime aucun des personnages principaux. J’espère que les vrais Louis et Aliénor ne ressemblaient pas trait pour trait à leurs homologues de fiction. 

Déception donc pour cette lecture!

 

 

 

 

 

 

Lecture en décembre 2014

Lecture dans le cadre des Matchs Priceminister de la Rentrée Littéraire 2014