Les renégats de Pern de Anne McCaffrey

 

couv42371458

 

 

Le tome 1 du cycle Autres mondes de Pern issu de la saga La Ballade de Pern

 

 

Publié par Pocket 

477 pages

plus disponible en neuf (existe uniquement dans l’Intégrale II éditée par Pocket)

première publication: 1989

traducteur: Simone Hilling

titre original: The Renegades of Pern

 

 

Résumé:

 

Il y a les exclus. Celui qui a tué un homme. Celle qui a volé du pain. Celui qui a été maudit par son père. Il y a les errants. Le peintre qui parcourt le continent, cherchant l'inspiration. Le chevalier qui a perdu la tête à la mort de son dragon. Les caravaniers comme les parents de Jayge, qui vont commercer de Fort en Fort. Il y a Thella la rebelle, qui refuse le mari choisi par son frère et s'enfuit dans la montagne. Trop paresseux pour se creuser un Fort Trop orgueilleux pour jurer allégeance à un Seigneur ? En tout cas, ils vivent dans un monde vaste et beau et veulent en voir le plus possible. Mais quand reviennent les Fils, ils n'ont pas de murs pour les protéger. La colère gronde et Thella fonde la bande des renégats. Un idéal de violence et aussi, pour certains bannis, une espérance. Thella est audacieuse et destructrice. Un jour, elle s'en prend à la famille de Jayge, puis à Aramina, la fille qui entend les dragons. Et ça, c'est trop pour Jayge.

 

 

 

Commentaire:

 

En ouvrant ce tome je pensais découvrir une histoire indépendante du reste de la saga. Il n’en est rien car ce tome se passe en parallèle des trois premiers tomes du cycle La grande guerre des fils, ainsi qu’en parallèle des Tambours de Pern. Du coup, malgré l’apparition de nouveaux personnages l’histoire est celle que l’on connaît déjà. Malgré quelques modifications semble-t-il, on n’apprend rien de nouveau et c’est un peu ennuyeux à lire.

Le tome s'intéresse aux sans-forts, ceux qui pour une raison ou une autre vivent en marge de la société pernaise. Il y a les bons et les méchants. Dans le camp des méchants, on découvre Thella, la soeur du seigneur Larad (que l’on connaît déjà). Comme elle ne peut pas gouverner à la place de son frère, elle décide de créer son propre fort et surtout de voler tout ce qui lui faut. A la tête d’une bande de renégats, elle sème la mort sur son passage tout au long du roman. Sa seule erreur est de s’en predre à Jayge et Aramina. 

 

Au final, un tome qui n’apporte rien, surtout si on a lu La grande guerre des fils avant.

 

 

 

Lecture en octobre 2014

Du même auteur:

"Série La Ballade de Pern"  L'aube des dragonsLa chute des FilsLe vol du dragonLa qête du dragonLe dragon blancLe chant du dragonLa chanteuse-dragon de PernLes tambours de PernLe Maître Harpiste de PernTous les Weyrs de Pern; Les ciels de PernLa dame aux dragonsHistoire de NerilkaAu-delà de l'IntersticeRunner of Pern;

 

Lu dans l’Intégrale II

couv8593357