Making Faces de Amy Harmon

 

couv63706485

 

 

 

 

Publié par CreateSpace Independent Publishing Platform 

405 pages

3,75 euros

première publication: 2013

 

 

 

Résumé:

 

Ambrose Young was beautiful. He was tall and muscular, with hair that touched his shoulders and eyes that burned right through you. The kind of beautiful that graced the covers of romance novels, and Fern Taylor would know. She'd been reading them since she was thirteen. But maybe because he was so beautiful he was never someone Fern thought she could have...until he wasn't beautiful anymore.

Making Faces is the story of a small town where five young men go off to war, and only one comes back. It is the story of loss. Collective loss, individual loss, loss of beauty, loss of life, loss of identity. It is the tale of one girl's love for a broken boy, and a wounded warrior's love for an unremarkable girl. This is a story of friendship that overcomes heartache, heroism that defies the common definitions, and a modern tale of Beauty and the Beast, where we discover that there is a little beauty and a little beast in all of us.

 

 

 

 

Commentaire:

 

 

Certains romans vous marquent plus que d’autres. Making Faces est de ceux-là!

Suite à un avis de Karen du Boudoir Ecarlate sur Goodreads, je me suis lancée sans hésiter dans cette lecture. Et j’ai bien fait car je suis tombée instantanément sous le charme de l’histoire et des personnages. En quelques pages, je me suis attachée à eux, même aux personnages secondaires.

Nous sommes dans une petite ville où tout le monde se connaît et où tout se sait. Nous faisons la connaissance de Fern, la fille du pasteur, pas vraiment la plus jolie fille de la ville; Rita, sa meilleure amie qui a tous les garçons à ses pieds; Bailey, le cousin et meilleur ami de Fern qui est atteint d’un syndrome de dégénérescence musculaire; et Ambrose, la star de la ville, magnifique et champion de lutte. L’histoire commence en septembre 2001 et les événements du 11 septembre vont bouleverser à jamais la vie des personnages. Cinq jeunes de la ville, dont Ambrose, s’engagent dans l’armée et partent pour l'Afghanistan. Seul Ambrose en reviendra, défiguré. 

Ce roman prend aux tripes. On s’attache aux personnages, on rit, on pleure. On réfléchit. On passe par toutes les émotions. On ne peut pas rester indifférent devant cette histoire.

Bailey est un modèle de force de caractère! J’ai totalement craqué pour ce personnage. Quel courage!

Fern et Ambrose sont attachants eux aussi, mais d’une autre manière. En fait, tous les personnages ont un petit quelque chose qui fait que l’on s’attache à eux. Très vite on a l’impression de faire partie de la ville, d’être un ami des personnages. Et on vit les événements avec eux.

On finit en larmes, mais avec le sourire, portée par le message d’espoir, d’amour et d’amitié du roman! Enorme coup de coeur pour ce roman!! J'ai du mal à exprimer mon ressenti face à ce roman. Je le recommande chaudement! Pour le moment, il s’agit de ma plus belle lecture de 2014!

 

724px-coeur-svg

  

Lecture en juillet 2014

Lecture dans le cadre du challenge Lecture en anglais 2014: 20/30

LogoVOmini