La chanteuse-dragon de Pern d’Anne McCaffrey

 

couv43776414

 

 

Le tome 2 du cycle Les Harpistes issu de la saga La Ballade de Pern

 

 

Publié par Pocket 

284 pages

plus disponible en neuf (existe uniquement dans l’intégrale IV éditée par Pocket)

première publication: 1977

traducteur: Pierre-Paul Durastanti

titre original: Dragon Singer

 

 

Résumé:

 

Menolly vient d'être admise à l'atelier de Robinton, le Maître Harpiste de Pern. Et la voilà debout en larmes dans la cour. Elle a compris que nul n'a de cadeaux à lui faire: ni les vieux maîtres, acharnés à pointer ses défauts; ni les autres apprenties, toujours promptes à jalouser ses dons; ni la logeuse épouvantée par ses lézards de feu. Comment s'enfuir avec ses pieds blessés? Comment jouer de la harpe avec ses mains déformées? Cette fois, Menolly est coincée, bien coincée, contrainte à résister sur place ou à capituler.  Son histoire, simple et cruelle, ne manque ni d'héroïsme, ni d'humour, mais ce qui par-dessus tout y fait souffler la joie, c'est la musique.

 

Commentaire:

 

Suite des aventures de Menolly. Suite à ces aventures dans le Chant du dragon, elle arrive enfin à l’atelier des Harpistes. Si elle pensait que le plus dur était fait, elle va vite déchanter. Elle découvre vite l’hostilité des autres jeunes filles de l’atelier. Celles-ci lui font vivre un cauchemar. Et les maîtres ne lui laissent pas un instant de répit. 

On suit l’apprentissage de Menolly et on découvre un tout jeune Piemur, personnage que l’on avait découvert dans Le dragon blanc. Même plus jeune, il est identique à celui que je connaissais déjà. Il apporte beaucoup d’humour à ce tome.

Le livre se lit vite, pourtant du point de vue chronologique il ne se passe qu’une semaine. Si les événements se suivent à un bon rythme, j’ai trouvé que cela nuit un peu à la crédibilité de l’histoire. En une semaine, Menolly arrive quand même à un certain statut dans l’atelier. Je n’aurai pas été contre un peu plus de temps.

Tome encore bien trop court à mon avis. Du coup, il me tarde de me plonger dans le tome suivant qui est consacré à Piemur.

J’ai noté quelques incohérences avec d’autres tomes. Par exemple, dans ce tome, il est indiqué de Ruth est une femelle, ce qui n’est pas le cas. J’aurai aimé un peu plus de rigueur de la part de l’éditeur.

 

 

Lecture en mars 2014

Du même auteur:

 "Série La Ballade de Pern"  L'aube des dragonsLa chute des FilsLe vol du dragonLa qête du dragonLe dragon blanc; Le chant du dragon;

 

Lu dans l’intégrale IV

couv27243404