Le Highlander de Heather Grothaus

 

rose10

 

 

Le tome 3 de la trilogie “La rose et l’armure”...

 

 

Publié par Milady 

528 pages

8,20 euros

première publication: 2008

traducteur: Fanny Adams

titre original: The Highlander

 

 

Résumé:

 

Evelyn quitte l’Angleterre dans l’espoir d’un nouveau départ. Mais son périple n’est pas de tout repos ; prisonnière d’une forêt écossaise infestée de loups, elle trouve refuge dans une chaumière. Elle ne se doute pas un seul instant qu’elle vient d’élire domicile dans le repaire d’un guerrier des Highlands. Le clan de Conall est victime d’une malédiction. Pour y mettre fin, il doit épouser une femme du clan adverse. Craignant d’être assassinée si elle révèle ses origines, Evelyn se fait passer pour une Buchanan. Le guerrier voit en elle la clé de tous ses problèmes…

 

 

 

 

Commentaire:

 

 

Suite et fin de cette trilogie qui ne fera pas partie de mes meilleurs souvenirs. Impressions mitigées sur le tome 1 et le tome 2, je partais avec beaucoup d’appréhension dans cette lecture. Le fantastique qui flotte autour des personnages dans les différents tomes avait beaucoup gêné ma lecture. Et j’avais peur qu’il en soit de même dans ce tome 3. Et ce fût le cas, même si c’est plus subtile. 

Soyons clair dès le départ, je n’ai pas aimé ce tome. Le personnage d’Evelyn me paraissait fade dans le tome 2. Et bien ici, il est fade, cruche et horripilant. Il semblerait que je sois abonnée aux personnages horripilants ces derniers temps. Je ne lui ai trouvé aucun caractère, sauf une obsession à sauver tout les animaux qu’elle trouve. Bien trop naïve pour moi, elle croit quasiment tout ce que Conall lui raconte. Et puis, au bout de deux jours coincés dans la même cabane, elle décide qu’elle doit se marier pour éviter le déshonneur. Un peu rapide le raisonnement.

Concernant les autres personnages, je n’ai absolument pas craqué sur Conall. Je l’ai trouvé très “homme des cavernes”, mais dans le mauvais sens. Aucune étincelle entre lui et Evelyn. Et que dire de la réaction de Duncan (frère de Conall) envers son frère lors de la “révélation”. Pour des frères, la réaction est pour le moins curieuse.

L’un des défauts de ce tome pour moi, c’est le fait que les deux personnages soient coincés quasiment du début à la fin dans la cabane. Ce qui aurait pu être un très bon huis-clos se révèle ici difficile à vivre pour le lecteur (en tout cas pour moi). Il ne se passe pas grand chose. Surtout que j’ai trouvé que les indicateurs de temps n’étaient pas vraiment évident à voir. Une grande période se passe et on a du mal à s’en rendre compte.

 

Autre chose qui m’a dérangé c’est la conclusion de l’histoire avec la louve. Cette louve, devenue aussi douce qu’un agneau, est prête tout à coup à attaquer Evelyn? Assez difficile à croire, ou alors cette pauvre louve est aussi inconstante que sa maîtresse.

 

Autre défaut, le dernier: le style. Il est vieillot. Les personnages ont une drôle de façon de parler. L’auteur (ou le traducteur) utilise des mots peu courants. Je n’ai pas eu l’impression de lire une romance écrite en 2008. Pourtant, le style ne m’avait absolument pas dérangé dans les deux premiers tomes.

 

Grosse déception pour ce tome et pour cette série en général. 

 

 

 

Le livre sortira en librairie le 21 mars 2014.

 

Lecture en février 2014

Lecture dans le cadre du Highlander challenge: 6

Highlander

 

 

 

Lecture dans le cadre du Ladies Club

logo-ladies

 

 

 

 

Du même auteur: "Série La rose et l'armure" Le conquérant; Le vainqueur;