Les lumières de septembre de Carlos Ruiz Zafon

 

couv8489831

 

 

Le tome 3 de La trilogie de la brume

 

 

Publié par éditions Robert Laffont 

260 pages

19,50 euros

première publication: 1995

traducteur: François Maspero

titre original: Las luce de septiembre

 

 

Résumé:

 

1937, Simone Sauvelle et ses deux enfants, Irène et Dorian, déménagent en Normandie, où la mère accepte un poste de gouvernante chez l’étrange M. Lazarus, un fabricant d’automates. Celui-ci vit avec sa femme, qu’il soigne depuis plus de 20 ans, dans un immense manoir, rempli de ses créations. Alors qu’Irène se fait des amis et tombe même amoureuse, une force obscure sévit au manoir. La tragédie est proche…

 

 

 

 

Commentaire:

 

 

J’ai enfin pris le temps de lire le dernier tome de cette trilogie. J’avais aimé le tome 1, beaucoup moins le tome 2. J’ai retrouvé tout ce que j’aime chez Zafon dans cet ultime tome. Il m’a même donné envie de me lancer dans la suite de l’Ombre du vent, chose que je repousse depuis un moment de peur d’être déçue.

Après un détour par l’Inde dans le tome précédent, retour en France, dans un petit village. Une mère et ses deux enfants s’installent dans un petit village de bord de mer. Là, ils font la connaissance de Lazarus Jann qui vit dans un immense manoir rempli d’automates. Très vite, on se rend compte qu’une entité sombre habite également le manoir.

 

J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans l’écriture de Carlos Ruiz Zafon. Cette sensation d’être seul au monde, de voir le fantastique envahir peu à peu le réel. Et comme toujours cette ombre qui plane sur les personnages. J’ai beaucoup aimé l’origine de cette ombre. Carlos Ruiz Zafon s’inspire clairement d’autres oeuvres. Mais loin d’être une simple reprise, j’ai apprécié ce qu’il en a fait. On est vraiment dans une ambiance angoissante, ne sachant pas à quoi s’attendre.

 

On est encore loin du coup de coeur de l’Ombre du vent, mais s’agissant d’une oeuvre de jeunesse je dois dire que c’est assez réussi. Je me suis plongée avec délice dans cette histoire. Une fois dans  l’histoire, je me suis laissée porter par les événements, tremblants avec les personnages.

 

Dans cette trilogie, c’est le tome que j’ai préféré, suivi par le tome 1. Cette trilogie est un tout, où les thèmes de prédilections de l’auteur sont déjà bien présents.

 

Un bon moment de lecture!

 

 

 

 

 

Lecture en février 2014

Du même auteur:

L'Ombre du ventMarina

 "Trilogie de la Brume" Le Prince de la BrumeLe Palais de minuit