Yves Mourousi, ombre et lumière de Christophe Carrière

18719800

 

 

 

 

Publié par Balland 

242 pages

19,90 euros

première publication: 2013

 

 

 

Résumé:

 

Journaliste radio impertinent, avant de devenir, de 1975 à 1988, l'icône du JT de 13 heures sur TF1, Yves Mourousi est aujourd'hui un mythe. Personne n'a oublié son tonitruant « Bonjour ! » ; son interview de Giscard d'Estaing, en direct de la Place Rouge ; ses fesses posées sur le bureau de François Mitterrand, pour lui demander s'il est « chébran » ; sa présentation du journal avec un casque de chantier le jour de la privatisation de TF1 par le groupe Bouygues ; son mariage médiatisé à outrance...

Ceux qui n'ont pas connu ses audaces versent dans le fantasme. Les autres en gardent un souvenir si improbable qu'ils ont du mal à croire qu'un tel homme a existé. De sa complice Marie-Laure Augry bien sûr, à Thierry Ardisson, en passant par Michel Denisot, Jean-Pierre Pernaut, Michèle Cotta, Eric Yung et beaucoup d'autres, collaborateurs ou amis intimes ou les deux, tous participent à cet ouvrage qui, pour la première fois, retrace pas à pas l'itinéraire de ce reporter qui se rêvait animateur et vice-versa.

A la lumière de ces témoignages, on comprend mieux sa soif de reconnaissance, sa rigueur professionnelle mais aussi sa double vie qu'il brûlait par les quatre bouts. Reporter exemplaire le jour, débauché notoire la nuit, père modèle sur ses dernières années, Yves Mourousi était aussi exceptionnel que complexe. Son histoire dépasse largement le cadre du petit écran. Si elle n'était pas vraie, personne n'aurait osé l'inventer. 

 

 

 

 

 

 

Commentaire:

 

De Mourousi, je ne connaissais que le nom et le visage. En 1988, lorsqu’il est viré du JT de 13h, je n’avais que 4 ans. Et 10 ans plus tard, à sa mort, je commence tout juste à m’intéresser aux journaux télévisés. Pour moi, “mon présentateur de journal”, c’est PPDA. Alors pourquoi me lancer dans cette lecture (et surtout pourquoi demande le livre lors de la dernière Masse Critique de Babelio)? Et bien tout simplement à cause de l’auteur, Christophe Carrière. C’est l’un de mes chroniqueurs préférés dans TPMP et cette biographie était l’occasion de voir comment il se débrouillait à l’écrit.

 

Bonne pioche car le style de Christophe Carrière est fluide, agréable à lire même si le sujet ne me passionnait pas plus que ça. Alors certes Yves Mourousi a révolutionné le journal télé et la façon de faire du journalisme. Et vu le rythme de travail qu’il s’imposait (4 heures de sommeil par nuit!), je me doute bien qu’il ne carburait pas uniquement au café. Mais plus que l’homme de lumière, je me suis intéressée à l’homme de l’ombre. C’était intéressant de découvrir l’homme derrière le monstre sacré. Et j’ai dévoré cette biographie en une après-midi.

 

 

Le reproche que je ferai à cette biographie, c’est son absence de photos. Elles auraient illustré à merveilles le texte.

 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur Mourousi, je vous recommande cette biographie. Simple à appréhender pour les novices comme moi, elle permet en outre d’avoir un diaporama sur la télévision et la radio des années 60 à 90. J’ai appris différentes petites choses que j’ignorais.

 

 

Merci à Babelio et aux éditions Balland pour cette découverte.

 

 

 

 

Lecture en octobre 2013

Lecture dans le cadre de Masse Critique de Babelio