Au coeur du silence de Graham Joyce

 

couv12247993

 

 

 

 

 

Publié par Milady 

320 pages

15,20 euros

première publication: 2011

traducteur: Louise Lafon

titre original: The silent land

 

 

Résumé:

 

Souvenez-vous du goût de la vie…

 

Zoe et Jake espéraient profiter en amoureux des joies des sports d’hiver, mais une avalanche les attend au détour d’une piste enneigée.

Alors qu’ils parviennent miraculeusement à s’en sortir, de retour à l’hôtel, les rescapés découvrent que la ville a été désertée.

Redoutant le pire, ils tentent de trouver refuge dans la station voisine. Peine perdue : quelque chose les pousse systématiquement à revenir sur leurs pas.

Pris au piège dans ce lieu glacial, les voilà condamnés à un huis clos qui va révéler la force de leur amour.

 

 

 

Commentaire:

 

Voilà un roman un peu à part dans la collection Milady Romance. L’auteur nous livre un savant mélange entre une histoire d’amour et un thriller angoissant. Le tout dans le cadre d’une station de ski déserte.

Jake et Zoe décide de passer leurs vacances dans une station de ski des Pyrénées, en souvenir de leur première rencontre des années plutôt. Un matin, alors qu’ils sont partis skier plus tôt que le reste des touristes, ils sont pris dans une avalanche. Ils s’en sortent, mais alors qu’ils retournent au village, ils découvrent avec stupeur qu’ils sont seuls au monde. Et qu’ils ne peuvent plus quitter le village (à chaque tentative de fuite, ils reviennent à leur point de départ). Que c’est-il passé? Où sont les habitants du village? Condamnés à rester prisonniers, ils ne peuvent compter que sur eux même.

 

En ouvrant ce roman, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Le résumé ne semblait pas être celui d’une romance. Du coup, j’étais un peu perdu. Surtout que les premières pages ne me donnaient absolument pas envie de continuer. Zoe et Jake sont censés être amoureux, pourtant je n’ai pas ressenti beaucoup d’amour entre. Et puis ils ont la sale manie de s’insulter pour communiquer. En témoigne l’utilisation de conn*ard et conn*asse dès le chapitre 1. Ca m’a un peu refroidi. Et c’est comme ça tout au long du roman. J’ai fini par les considérés comme un non-couple, plutôt que comme un couple.

J’ai persévéré et j’ai bien fait. Car l’auteur a réussi à totalement me prendre au piège. J’ai dévoré le roman en une après-midi. Je me suis retrouvée au milieu de ce village désert, perdue au milieu de nulle part. 

On fait une multitude de suppositions sur le pourquoi du comment. Et petit à petit, on finit par entrevoir la solution. J’ai finit le roman avec une petite boule au ventre. 

 

 

Un mot sur les personnages: comme dit au-dessus, j’ai eu du mal avec leur façon de communiquer. Très vite, on sent que la situation dans laquelle ils sont menacent de les séparer. On suit l’histoire à travers Zoe et donc fatalement je me suis plus attachée à elle qu’à Jake. Elle tente le tout pour le tout pour sortir de cette situation et pour préserver son compagnon. Jake m’a semblé plus lointain (à raison d’ailleurs), et j’ai eu du mal à le cerner. 

 

Je vous recommande chaudement ce roman, il m’a totalement prise par surprise. Je ne pensais pas aimer autant. Les pages défilent d’elles même. On ne veut qu’une chose: avoir la réponse à ce qui arrive aux personnages.

 

Une très belle découverte et une très belle lecture! Merci aux éditions Milady et au Ladies Club, parce que sans le club je ne pense pas que je serai allée de moi-même vers ce roman!

 

 

 

 

Lecture en septembre 2013

Lecture dans le cadre du Ladies Club

image006

Lecture dans le cadre du challenge 1% Rentrée Littéraire 2013: 7/12

challenge 1% 2013