Les Maîtres de l’Ombre de Lynn Flewelling

 

couv36345290

 

 

Le tome 1 de la saga Nightrunner

 

 

Publié par Milady 

639 pages

10,70 euros

première publication: 1996

traducteur: Agnès Boclet-Richter

titre original: Luck in the Shadows

 

 

Résumé:

 

Un monde raffiné de magie et de complots.

Depuis des jours, Alec croupit en prison pour un crime qu’il n’a pas commis. Désespéré, il n’attend plus rien de la vie, lorsqu’est jeté dans sa cellule un bien étrange personnage… Espion, voleur et noble à la fois, le fascinant Seregil va non seulement orchestrer leur évasion mais aussi proposer au jeune homme de devenir son apprenti.

Une sacrée aventure dans laquelle Alec va s’embarquer, car les deux compagnons devront faire face à la plus noire des sorcelleries et s’infiltrer en territoire ennemi pour déjouer les terribles complots qui pèsent sur le royaume !

 

 

 

Commentaire:

 

De Lynn Flewelling, j’ai lu la série Le royaume de Tobin que j’avais beaucoup aimé. J’avais eu envie de lire son autre série, Nigthrunner. Mais celle-ci n’était plus éditée en France. En 2011, Bragelonne a ressorti le tome 1, mais je n’avais pas pris le temps de me procurer ce tome. Du coup, quand Milady a sortie en poche ce tome, je me suis dis que s’était l’occasion de découvrir la première série de Lynn Flewelling.

 

Car oui, il s’agit de la première série de l’auteur, mais elle se passe plusieurs centaines d’années après les événements racontés dans Le royaume de Tobin (tout en ayant été écrite avant). Donc au détour des pages, on peut croiser des noms connus.

 

Les deux héros sont peu communs. L’un est un jeune garçon qui est emprisonné au début du roman. Il devra sa survie à un homme étrange qui partage sa cellule. Saisissant leur chance, les deux hommes s’évadent et font désormais route ensemble.

Grâce au personnage d’Alec qui ne connaît pas grand chose du monde dans lequel il évolue, on découvre le monde créé par l’auteur. De mémoire, dans Le royaume de Tobin on restait dans le royaume de Skala et on n’en sortait pas vraiment. Ici on voyage dans les contrées alentour. 

Seregil est un personnage haut en couleur que l’on a du mal à cerner. On sent qu’il cache des choses à Alec, qu’il sait des choses sur le garçon que celui-ci ignore. En tout cas, j’ai beaucoup aimé la relation entre ces deux-là. J’ai hâte de les voir évoluer ensemble. 

 

Le roman est un mélange de fantasy, de capes et d’épées, d’espionnage, de complots et de politique. Et je me suis laissée prendre au jeu. Du coup, j’attends le tome 2 en poche avec impatience (octobre normalement). 

 

Ce premier tome se lit facilement et sans réel temps mort. Certaines choses sont un peu téléphonées mais ça ne m’a pas gêné. J’ai trouvé que c’était le roman parfait pour passer un bon moment durant mes vacances. Et chose appréciable: j’ai trouvé ce roman beaucoup moins vulgaire que Le royaume de Tobin!

 

 

Lecture en août 2013

Lecture dans le cadre du challenge Pavé de l’été 2013: 3 

pavé2013

 

Du même auteur:

"Série Le royaume de Tobin" Les jumeauxLes années d'apprentissageL'éveil du sangLa révélationLa troisième orëskaLa reine de l'oracle