La Maîtresse de Rome de Kate Quinn

 

couv28855258

 

 

 

Le tome 1 de la saga Rome...

 

 

Publié par Pocket 

690 pages

8,40 euros

première publication: 2010

traducteur: Catherine Barret

titre original: Mistress of Rome

 

 

Résumé:

 

 

La Rome du Ier siècle est sauvage. Des banquets aux orgies, des jeux du cirque aux complots politiques, la capitale de l'Empire sombre dans une frénésie de plaisir et de violence. Thea, jeune esclave d'une arrogante aristocrate, va bientôt devenir la femme la plus influente de la cité. Belle et intelligente, elle fera tout pour préserver son amour pour Arius le Barbare, gladiateur et idole du peuple. Quitte à défier l'Empereur, qui s'est promis d'en faire sa maîtresse...

 

 

 

Commentaire:

 

Après avoir vu ce roman de nombreuses fois sur la blogosphère, c’est un commentaire d’Eglentyne sur Facebook qui m’a convaincu de l’acheter. Et ce roman n’a pas fait long feu dans ma PAL.

J’ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman. Il avait tout pour me plaire: une histoire d’amour contrariée qui prend place dans une grande fresque historique au temps de la Rome antique. 

On suit plusieurs personnages sur plusieurs années. Tour à tour les deux personnages principaux féminins prennent la parole, le tout entrecoupé de passage à la troisième personne. Les personnages sont l’une des forces de ce roman. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, ils ne peuvent pas nous laisser indifférent. L’auteur s’amuse à mélanger les personnages réels et les personnages fictifs avec un tel brio que l’on a du mal à savoir qui a réellement existé ou non. Le couple principal de ce roman est composé de deux esclaves: Thea et Arius. La première est l’esclave d’une jeune patricienne prête à tout pour devenir la femme la plus puissante de Rome, Lepida Pollia. Le deuxième est un gladiateur, idole du peuple romain. Le destin va tout faire pour les séparer. Le destin s'appelant l’Empereur Domitien et Lepida. Ah que j’ai aimé les détester ces deux-là! Que ça fait du bien d’avoir des méchants aussi détestables. 

L’auteur ne nous laisse pas de temps morts. Elle n’épargne pas ses personnages et certains ne verront pas la fin du roman, à mon grand désespoir. De multiples rebondissements ponctuent le romans.

Malgré son épaisseur, ce roman se lit d’une traite et je n’ai pas vu le temps passer. Je vous le recommande chaudement. Quant à moi, je vais me dépêcher de me procurer le tome suivant pour avoir la suite!

 

Un très bon roman historique qui se dévore d’une traite! Un coup de coeur!

 

724px-coeur-svg

 

 

 

 

Lecture en août 2013

 

Lecture dans le cadre du Challenge Pavé de l’été 2013

pavé2013