Délivre-moi de J. Kenner

 

couv72497616

 

 

Le tome 1 de la trilogie Stark

 

 

Publié par Michel Lafon

460 pages

16,95 euros

première publication: 2012

traducteur: Florence Dolisi

titre original: Release me 

 

 

Résumé:

Damien Stark est un riche homme d'affaires, d'une rare séduction. Tout ce qu'il veut, il l'obtient. Et ce qu'il veut par-dessus tout, c'est Nikki. Quand il lui fait une proposition qu'elle ne peut refuser - poser nue pour un tableau en échange d'un million de dollars -, la jeune femme est terriblement troublée. Elle ne comprend pas l'étrange attirance que cet homme exerce sur elle. Elle ignore aussi qu'il la soutient à son insu depuis des années et que cette offre n'est pas un hasard.

Elle voudrait fuir, mais elle accepte... en espérant qu'elle ne perdra pas son âme dans ce marché.

Car le simple frôlement de Damien la consume et ses yeux semblent cacher de sombres desseins.

 

 

 

 

Commentaire:

La mode est au roman du style Fifty Shades ou Dévoile moi. Alors quand Anne-Fleur, l’attachée de presse Michel Lafon m’a contacté pour me proposer de lire ce roman je n’ai pas hésité. C’était l’occasion de voir ce que valait un autre roman dans la même veine. 

Alors, verdict? J’ai dévoré ce roman en quelques jours et Christian et Gideon ont du souci à se faire. Damien est arrivé en ville. Comme ces deux camarades, c’est un homme riche, de pouvoir et qui a l’habitude d’avoir ce qu’il veut. Et ce qu’il veut dans ce roman, c’est Nikki. Elle résiste pour la forme, mais très vite elle doit se rendre compte qu’elle ne peut pas lui résister. Et pourtant elle voudrait car pour une fois le personnage avec un passé douloureux qui ne peut pas aller de l’avant c’est la femme. Bon Damien n’a pas eu une jeunesse heureuse (il semblerait que ce soit au coeur du tome 2), mais ici il est essentiellement question de Nikki. Et ça change de voir l’homme s’occuper de la femme, la réconforter pour qu’elle aille de l’avant, pour guérir de ses blessures.

Outre nos deux personnages principaux qui se tournent autour, on  a plusieurs personnages secondaires assez sympathiques. D’un côté, on trouve les meilleures amis de Nikki: Ollie et Jamie. Chacun à sa manière, ils essayent de faire ce qu’il a y a le mieux pour elle. Et surtout ce sont les seuls à tout savoir d’elle. Ils sont toujours là pour elle. D’ailleurs je ne serais pas surprise de les voir finir ensemble avant la fin de la trilogie. Et de l’autre côté, on trouve Evelyn et Blaine. Un vrai couple cette fois-ci. Totalement loufoque. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, quitte à choquer. Elle m’a beaucoup plu! Et lui, artiste peintre qui de moque de la perfection des corps qu’il peint. 

Parlons un peu du style d’écriture, même si ce n’est pas ce qu’on recherche principalement dans ce genre de lecture. Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel, sans toute fois être déplaisant. Les pages se lisent toutes seules. Seul détail qui m’a un peu gêné, c’est le vouvoiement constant des deux personnages. Le tutoiement n’apparaît qu’à la toute fin lorsque Nikki exige des explications sur Sarah. Avant ça, les deux personnages ne font que se vouvoyer, alors qu’ils passent une bonne partie de leur temps à s’envoyer en l’air. Je trouve les deux choses un peu en décalage.

Ce roman est “hot” pour parler clairement, beaucoup plus que Fifty Shades. Comme Dévoile-moi, il donne chaud, très chaud par moment. Rien de trash rassurez vous! Mais à ne pas mettre devant tous les yeux!!

 

Des personnages forts et attachants, des pages qui tournent d’elles mêmes, une relation “blessé-guérisseur” inversée par rapport à d’habitude, vous l’aurez compris j’ai été conquise par ce roman et j’ai passé un bon moment. Je le place au même niveau que Dévoile-moi. Chacun à leur manière m’ont beaucoup plus plût que Fifty Shades

A la fin de roman, une seule question demeure: quel est le rapport entre l'histoire et la couverture? Car je n'ai toujours pas trouvé le lien.

Je suis contente d’avoir lu ce roman, j’ai hâte de lire la suite (malheureusement pas encore de date de sortie)! Merci à Anne-Fleur et aux éditions Michel Lafon pour l’envoi.

Si cette lecture vous tente, le livre sortira le 21 février en librairie.

 

 

  

Lecture en février 2013