Charlotte Collins de Jennifer Becton

 

couv2726847

 

 

 

 

Publié par Milady

366 pages

7,90 euros

première publication: 2010

traducteur: Wanda Morella

titre original: Charlotte Collins: A Continuation of Jane Austen’s Pride and Prejudice

 

 

Résumé:

Certains personnages méritent une seconde chance…

Dans Orgueil et Préjugés, Elizabeth fait un mariage d’amour avec Mr Darcy, alors que Charlotte fait le choix de la raison en s’unissant au mielleux révérend Collins. Un mariage qui, à défaut de lui révéler l’amour, lui vaut une situation confortable.

Lorsque son mari meurt, délivrée de ses pénibles sermons et souhaitant éviter à sa petite sœur une union malheureuse, Charlotte accepte de chaperonner celle-ci. Les deux sœurs sont courtisées par des gentlemen américains peu soucieux des convenances. Alors que sa réputation est mise à mal par un libertin, et qu’elle se débat contre la calomnie, Charlotte qui n’a jamais cru au mariage d’amour va devoir reconsidérer son point de vue…

 

 

 

 

Commentaire:

 Je poursuis ma découverte du monde des dérivés des oeuvres de Jane Austen. Après Le journal de Mr Darcy, c’est à Charlotte Lucas, la meilleure amie d’Elizabeth Bennet, que je m’attaque. Ce roman prend place après O&P. Charlotte vient de perdre son époux, l’horripilant Mr Collins. Elle n’espère plus trouver l’amour et elle accepte de servir de chaperon à sa soeur Maria. 

Je me souviens peu de Charlotte dans O&P et j’ai pris grand plaisir à découvrir la Charlotte version Jennifer Becton. Charlotte et Maria sont au centre de l’intrigue. Elizabeth et Mr Darcy font deux rapides apparitions au cours de l’histoire, de même que Lady Catherine. L’auteur met en avant le danger des premières impressions. Une personne qui de prime abord a l’air des plus respectables ne l’est pas forcément. Et dans un monde où la réputation est primordiale (celle d’une femme en premier lieu), il faut faire très attention à qui on fréquente. Charlotte l’apprendra à ses dépends.

Charlotte est un personnage attachant que j’ai pris plaisir à suivre. Comme elle, on ne sait pas vraiment à qui se fier. Maria quant à elle est une jolie fille sans beaucoup de cervelle. J’ai craint un moment qu’elle ne soit qu’une copie de Lydia Bennet, mais heureusement il n’en est rien. 

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman mettant en scène un personnage secondaire d’O&P. Je suis impatiente de lire le roman de l’auteur mettant en scène Caroline Bingley. Je suis curieuse de voir comment l’auteur va arriver à rendre sympathique un personnage très peu aimé.

Roman à réserver aux Janéites!!

 

 

  

Lecture en février 2013