The Princess Diaries de Meg Cabot

 

princess diaries tome 1

 

 

Le tome 1 de la série “Journal d’une princesse”

 

 

Publié par Macmillan

230 pages

5,99 £

première publication: 2001

 

 

Résumé:

“You’re not Mia Thermopolis any more, honey.” Dad said. I raised my head. “I’m not?” I said, blinking. “Then who I am?” He went, kind of sadly, “You’re Amelia Mignonette Grimaldi Thermopolis Renaldo, Princess of Genovia.”

A princess?? Me???

Yeah, right.

 

One minute Mia’s totally normal. Next minute sh’s heir to the throne of Genovia. Well, her dad lecture her until he’s royal-blue in the face, but no way is Mia going to behave like some posh princess. And they think she’s moving to Genovia? Er, hello?

 

 

 

 

Commentaire:

Luna m’ayant chaudement recommandé les romans de Meg Cabot, j’ai fini par me lancer dans l’un d’entre eux. Je suis tombée sur le premier tome de la série Journal d’une princesse en VO par hasard lors d’une virée en librairie et je suis repartie avec. 

Comme son titre l’indique, il s’agit d’un journal. Le journal d’une jeune ado qui vit à New York avec une mère artiste et qui a les mêmes problèmes que tous les ados de son âge: l’école, les garçons, être populaire,... Tout va bien dans sa vie, ou presque, jusqu’au jour où son père lui annonce qu’il est le prince de Genovia, une petite principauté, et que étant son seul enfant elle devient de fait l’héritière du trône. Sauf que Mia estime qu’elle a déjà assez de problème dans sa vie et qu’elle n’a aucunement envie d’être une princesse. Elle, son rêve, c’est de travailler pour Greenpeace. Rien à voir donc! Sauf qu’on ne lui laisse pas vraiment le choix. Commence un apprentissage du “métier” de princesse avec pour professeur sa grand-mère paternelle qui est très loin du cliché de la gentille grand-mère affectueuse. Elle passe son temps à critiquer Mia et sa mère et tente de la transformer en princesse contre son gré. Dans le même temps, Mia est bien décidée à cacher à ses amis sa nouvelle stature, chose qui n’est pas facile.

 

J’ai passé un très bon moment avec Mia, à tel point que n’ayant même pas fini le tome 1 j’ai commandé les 9 tomes suivants en VO (bon à 0,01 euro chacun je ne me suis pas trop ruinée ;-)). On rigole bien au cours de cette lecture, surtout que Mia ressemble à n’importe quelle ado, en dehors du fait qu’elle est une princesse, et qu’elle ne veut qu’on seule chose: qu’on la laisse tranquille, que le garçon qu’elle aime la remarque (ou au moins qu’un garçon l’invite à sortir), que sa mère arrête de sortir avec son prof de math. Je me suis plus ou moins retrouvée en elle (même si mon adolescence remonte à loin) et j’ai dévoré ce court roman d’une traite. Vivement que les tomes suivants arrivent dans ma BAL.

 

  

Lecture en juillet 2012

 

Lu dans le cadre du challenge Lecture en anglais 9/15

 

Lecture en anglais