Tendrement de Jill Shalvis


tendrement

 



Le tome 2 de Lucky Harbor

 

 

 

Publié par Milady

364 pages

7,60 euros

première publication: 2011

traducteur: Auriane Lucas

titre original: The Sweetest Thing

 

 

Résumé:

La plus belle erreur qu’ils aient jamais faite…
Dix-sept ans après un été mémorable passé à Lucky Harbor, Tara est de retour dans cette petite station balnéaire, où sa mère lui a légué, ainsi qu’à ses soeurs, un hôtel qu’elles ont décidé de retaper.
Alors qu’elle tente de résister à son attirance pour le beau Ford Walker, son amour de jeunesse, les conséquences de ce qu’ils ont partagé tant d’années auparavant ressurgissent.
Pour mieux les réunir ? 

 

 

 

Commentaire:

Deuxième tome consacré aux trois soeurs de l’auberge de Lucky Harbor. Cette fois-ci, on s’intéresse à Tara, la Dame de Fer, la soeur aînée. Il y a 17 ans, elle a passé un été à Lucky Harbor et a vécu une histoire avec Ford, le meilleur ami de Jax le compagnon de Maddie (dont on a suivi l’histoire dans le tome 1). Cette histoire ne fut pas sans conséquence. Aujourd’hui, Tara ne se laisse plus guider par ses sentiments. Pourtant quand sa route croise à nouveau celle de Ford ses résolutions vacillent. Va-t-elle succomber à son amour de jeunesse? Et surtout sera-t-elle capable de faire face aux conséquences de leur histoire?

 

J’avais beaucoup aimé le tome 1 mais j’ai encore plus aimé ce tome 2. Tara et Ford ont un passé ensemble, je les ai trouvé plus adultes que Maddie et Jax. Et puis, contrairement au tome 1 où on savait dès le départ que les deux personnages allaient finir ensemble, ici Tara se retrouve avec deux prétendants, Ford et Logan son ex-mari. Evidemment, on se doute de la fin du roman mais ce pseudo triangle amoureux rajoute un peu de piquant à l’histoire.

J’ai passé un très bon moment avec Tara. C’est dépaysant, frais mais le roman aborde également un sujet plus sensible avec l’abandon des enfants. Lecture très sympa. J’espère que le tome 3 sera aussi bien, surtout qu’il est consacré à Chloé la dernière soeur qui est un sacré numéro.

 

  

Lecture en juin 2012