Breakfast at Darcy’s de Ali McNamara

 

 breakfast at darcy's

 

 

 

Publié par Sphere

427 pages

6,99 £

première publication: 2011

 

Résumé:

When Darcy McCall loses her beloved Aunt Molly, she doesn't expect any sort of inheritance - let alone a small island. Located off the west coast of Ireland, Tara hasn't been lived on for years, but according to Molly's will Darcy must stay there for twelve months in order to fully inherit, and she needs to persuade a village full of people to settle there, too. Darcy has to leave behind her independent city life and swap stylish heels for muddy wellies. Between sorting everything from the plumbing to the pub, Darcy meets confident Conor and ever-grumpy Dermot - but who will make her feel really at home? 

 

 

 

Commentaire:

Au début de l’année, j’avais découvert Ali McNamara avec son livre From Notting Hill with Love... Actually et j’étais tombé sous le charme de l’histoire. J’avais d’ailleurs classé le livre dans mes romans-doudous, ceux qui font du bien au moral quand on les lit. Je n’ai donc pas trop tardé à me procurer le deuxième roman d’Ali McNamara. Et même si je ne l’ai pas autant aimé que le premier, j’ai quand même passé un très bon moment en compagnie de Darcy.

 

Darcy hérite de sa tante Molly une grosse somme d’argent. Ca tombe bien, Darcy est toujours à court d’argent. Mais pour toucher cet argent il y a une condition: s’installer sur l’île appartenant à Molly (et donc maintenant à Darcy) en compagnie d’au moins 14 autres personnes et y vivre de manière à recréer une communauté sur cette île déserte. Et cela pendant au minimum 1 ans. Autant vous dire que Darcy y réfléchit à deux fois avant d’accepter le marché.

Darcy est la pure citadine, fashion victime jusqu’au bout des ongles. Au début du roman, j’ai eu un peu peur je l’avoue car Darcy m’était assez antipathique. Le roman étant à la première personne, c’est Darcy qui nous parle. Et elle passe son temps à nous décrire ses tenues de marque, elle apparaît très superficielle. Heureusement, une fois installée sur l’île, Tara, Darcy s’améliore et perd son côté superficielle. Tara va faire ressortir le meilleur d’elle, ainsi que le meilleur de tout les habitants de l’île. Car Darcy va réussir à trouver des volontaires pour tout quitter et s’installer sur une île déserte. On a donc toute une brochette de personnages secondaires qui vivent sur Tara. 

Comme dans de nombreuses comédies romantiques, l’héroïne a le choix entre deux hommes très différents et elle ne fait jamais le bon choix dès le départ. Entre Connor et Dermot, j’ai pour ma part préféré Dermot, j’ai trouvé Connor trop beau parleur et pas assez impliqué dans l’histoire. Dermot est plus brute de décoffrage mais c’est grâce à lui que les nouveaux habitants de Tara ne dorment pas sous des tentes.

L’histoire est sympathique, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Certes elle est prévisible par moment, mais l’auteur a réussi à me surprendre quelques fois et j’ai beaucoup aimé. 

C’est un roman dépaysant qui me donnerai presque envie de tout quitter pour aller m’installer sur une petite île d’Irlande pour y vivre. Le roman n’a rien de révolutionnaire mais lui aussi rentre dans mes livres-doudous. Une bonne bouffée d’air frais (irlandais)...

 

  

Lecture en mars 2012

 

Lu dans le cadre du challenge Lecture en anglais 7/15

Lecture en anglais