Shatter me de Tahereh Mafi

 

shatter me 

 

 

 

Publié par Harper 

338 pages

9,99 $

première publication: 2011

 

 

Résumé:

 

Juliette est enfermée seule depuis 264 jours. Elle est enfermée dans la cellule d’un asile, sans voir l’extérieur. Pourtant elle n’est pas folle. Son seul défaut: sa peau est une arme mortelle. Elle vous touche et vous êtes mort. 

Après 264 jours seule, on lui impose un compagnon de cellule, Adam. Et très peu de temps après, elle est sortie de sa cellule pour être amener devant un représentant du Reestablishement (le gouvernement), Warner. Celui-ci a décidé d’utiliser Juliette comme son arme personnelle...

 

 

 

Commentaire:

 

J’avais repéré ce livre chez Bladelor et son billet m’avait beaucoup plu. Je me suis donc procurée sans tarder le premier tome de cette série. Très bonne découverte avec ce livre. 

On rentre directement dans l’histoire puisque c’est Juliette qui raconte. Ou plutôt, c’est son “journal” que l’on lit. Et cela apporte un plus à l’histoire. Car le texte est présenté comme Juliette l’a écrit, à savoir que par moment certaines phrases ou certains mots sont barrés. J’ai trouvé cela très original. On lit les premières lignes et on n’arrivent plus à lâcher le livre.

Concernant l’histoire en elle-même, c’est une dystopie. Seulement on sait uniquement ce que Juliette sait. Et autant vous dire que ce futur-là n’est pas très drôle. Les gens meurent de faim, ils n’y a plus d’animaux, le Reestablishement régit tout. D’ailleurs on ne sait pas grand chose de ce gouvernement et j’espère avoir plus de réponses dans la suite. Notre seul aperçu du gouvernement est Warner. Personnage très ambivalent, j’ai eu du même à le cerner tout au long du livre. Il attire et il repousse à la fois. Il apporte un vrai plus à l’histoire, sans lui l’histoire n’aurait pas eu le même charme. Parce que Juliette et Adam sont bien aussi, mais ils n’ont pas réussi à m’étonner. Pour le moment, ils réagissent exactement comme je m’y attendais. Mais j’ai hâte d’en savoir plus sur eux. 

 

Durant tout le livre, c’est oppressant. Seule la fin détonne un peu par rapport au reste du livre, mais Bladelor l’avait dit dans son billet donc je m’y attendais. Et effectivement cette fin casse un peu tout le reste de l’histoire. C’était très original avec le “pouvoir/don/malédiction” de Juliette et la fin est un peu trop simple à mon goût!

 

Mais c’est néanmoins une très bonne lecture et je lirai avec plaisir la suite.

 

 

Lecture en février 2012

 

 

Lu dans le cadre du challenge Lecture en anglais 4/15

 

 

 

LUENVO