Coeur de lune de Patrick McSpare et Olivier Peru

 

 

coeur de lune

 

Le tome 3 des Haut-Conteurs

 

 

Publié par Scrinéo jeunesse 

317 pages

14,90  euros

première publication: 2011

 

 

Résumé:

 

 

Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut-Conteurs, Roland Cœur de Lion et Mathilde la patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ? Amours secrètes, vengeances assassines, monstres démoniaques... Sous l'œil glacé de la pleine Lune, les événements pourraient bien s'avérer fatals à nos héros…A Cœur de Lune, Cœur de Lion !

 

Commentaire:

 

Dans ce troisième tome, on oublie les vampires et on se concentre sur les loups. Loup-garous? Une autre bête du Gévaudant? Une malédiction? C’est en étant à la recherche de  l’un des leurs, celui qui fut le traître dans le tome 2, que Mathilde, Roland et Elena arrivent à Ravengen. Ils y retrouvent un de leurs frères Conteurs, Geoffroy dit Bouche-Goulue. Bien vite on comprend d’où lui vient ce surnom. 

Cette fois-ci, nos héros se retrouvent dans un chateau isolé où le maître des lieux et ses fils ne sont pas très recommandables. Une malédiction semble peser sur cette famille depuis le meurtre de Beatrix par son époux, le seigneur des lieux. 

Des amants maudits, une malédiction, des loups, encore une fois les auteurs réussissent le tour de force de se renouveler et de m’embarquer dans les aventures de Roland.

Je pourrai encore faire le reproche que j’avais fait dans le tome 1, à savoir que je trouve que Roland est trop mature pour son âge. Même si compte tenu de l’époque (les gens dépassaient rarement la quarantaine), on peut penser que les enfants étaient matures plus tôt, étant confrontés à la dure réalité de la vie.

Mais sinon, je ne trouve pas vraiment de défaut au roman, c’est un très bon livre jeunesse comme j’aurai aimé en livre quand j’étais plus jeune. 

Une fois n’est pas coutume, le livre se termine sur un suspens et j’ai été ravie d’avoir le tome 4 en ma possession pour savoir la suite.

 

 

Lecture en décembre 2011