La Question Finkler d’Howard Jacobson

 

question finkler

 

Il s’agit d’une lecture en partenariat avec News Book et les éditions Calmann-Levy. Je les remercie pour cette lecture.

 

Publié par Calmann-Levy 

382 pages

20,90 euros

première publication: 2011

traducteur: Pascal Loubet

titre original: The Finkler question

 

 

Résumé:

 

Julian Treslove et Sam Finkler se connaissent depuis l’enfance, Libor Sevcik est leur ancien prof d’histoire. Au fil des ans, la vie les a séparés sans qu’ils se perdent tout à fait de vue. La mort des épouses de Finkler et de Libor va les réunir de nouveau ; Treslove, veuf honoraire, passe quelques heures délicieusement pénibles avec ses deux amis, à se rappeler le passé. Or, ce soir-là, en rentrant chez lui le cœur lourd, il est victime d’une banale agression qu’il passera des jours à décortiquer. Peu à peu, une certitude s’impose à lui : on l’a pris pour un juif. Et s’il l’était vraiment ?  

 

 

Commentaire:

 

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. C’est drôle, bourré d’humour et de réflexions. L’auteur manie la langue avec beaucoup d’adresse. Certaines phrases sont des petits bijoux. 

La question finkler c’est tout simplement la question juive. A partir du moment où Treslove commence à penser qu’il est juif, il nous entraine, ainsi que ses amis, dans un tourbillon de questions et de réflexions. Le roman parle de ce qu’est être un juif, de l’acceptation de soi, de sa culture. J’ai appris plein de choses sur les juifs et sur la religion juive.

On découvre des personnages attachants, j’ai eu un faible pour Hepzibah. Femme oh combien attachante et généreuse. Les trois hommes ne sont pas mal non, chacun à leur manière. Même Finkler a trouvé grâce à mes yeux à partir d’un moment. 

J’ai beaucoup aimé cette lecture, mais j’ai du mal à trouver les mots pour le décrire. Alors je ne dirais qu’une chose: lisez-le! Vous ne serez pas déçu du voyage. 

 

 

Lecture en novembre 2011

 

Lecture dans le cadre du Concours S.T.A.R.

Logo-STAR3-Les-lectures-de-Liyah

 

 

Lecture dans le cadre du challenge 1% Rentrée Littéraire 2011: 12/14

challenge rentrée littéraire2011