Le prix de l’indépendance de Diana Gabaldon

(L’écho des coeurs lointains tome 1)

 

 

echo1

 

 

Le tome 9 de la saga “Le Cercle de pierre”

 

 

Publié par Presses de la Cité 

668 pages

25 euros

première publication: 2009

traducteur: Philippe Safavi

titre original: An Echo in the bone

 

 

Résumé:

 

Les treize colonies sécessionnistes ont signé leur déclaration d'indépendance le 4 juillet 1776, mais la guerre contre l'Empire britannique n'est pas pour autant terminée. Jamie Fraser, le highlander rebelle installé avec sa femme Claire à Fraser's Ridge, en Caroline du Nord, sait que les Américains finiront par l'emporter, si improbable que cela puisse paraître à ce moment-là. Malgré son soutien indéfectible aux sécessionnistes, Jamie ne parvient pas à se réjouir de cette victoire prochaine, car une terrible perspective l'angoisse : il préférerait mourir plutôt que d'avoir à affronter sur un champ de bataille William Ransom, son fils illégitime, lieutenant dans l'armée britannique. Afin d'éviter une telle confrontation, Jamie décide de repartir pour l'Ecosse avec Claire et d'y rester jusqu'à ce que la guerre se termine. Pendant ce temps-là, au XXe siècle, leur fille Brianna et son mari Roger ont racheté et retapé le manoir de Lallybroch, propriété des Fraser. Ils suivent les aventures de Claire et de Jamie grâce aux lettres que ces derniers leur ont laissées dans un coffre...

 

 

 

 

Commentaire:

 

 

Ma lecture date de février et je n’avais toujours pas fait ma critique. Comme je suis entrain de lire le tome suivant (Les fils de la liberté - L’écho des coeurs lointains tome 2), je me suis dis qu’il était temps de publier une critique, même brève.

 

J’avoue que mes souvenirs sont flous, j’ai du mal à me souvenir de tous les événements des 670 pages. Mais je l’ai dévoré en trois jours, donc j’ai aimé. 

Au cours du livre, on alterne principalement entre trois points de vue. Celui de Claire en premier lieu. Grâce à elle, on vit la guerre d’indépendance du côté américain. Pour avoir le point de vue des anglais, il faut se référer aux passages consacrés à William, le fils illégitime de Jamie. En dernier lieu, on a le point de vue de Brianna et Roger qui eux sont de retour au 20ème siècle en Ecosse. 

J’ai passé un bon moment, ravie de retrouver mon écossais préféré. Même si je dois avouer que la guerre d’indépendance américaine, je préférai largement lorsque l’action se situais en Ecosse. J’ai donc hâte que nos deux héros retournent en Ecosse (ce qui n’est pas encore arrivé dans ce tome là).

 

Voilà pour mon avis succinct sur ce tome. Mon avis sur le tome 10 sera plus long et plus détaillé puiqu’il compte dans mon challenge 1% Rentrée Littéraire 2011.

 

 

 

Lecture en février 2011