Tu de Sandrine Soimaud

 tu

 

 

 

Il s'agit d'une lecture dans le cadre du Jury Fnac de la Rentrée littéraire 2011.

 

Fnac

 

Publié par les éditions Buchet Chastel / 17 euros / 213 pages / première publication: 2011

 

Résumé:

Une femme dialogue avec sa mémoire. Des pilules censées offrir l’oubli réparateur, des infirmières faussement affectueuses, un médecin peut-être salvateur, et Lisa qui lutte en vain contre le souvenir. Le je, le tu, le on se mêlent dans un vertige identitaire qui suscite, par bribes, les silhouettes d’une mère glaciale et dure, d’un père chéri et inaccessible, d’un époux décevant et volage. Jusqu’à l’ultime révélation, c’est toute une vie qui se dévoile par pans, opaque et charnelle. La langue précise et musicale de l’auteur prête vie à Lisa et à ses fantômes, dans un ballet hypnotique où chacun peut entendre un petit air familier. Une voix, celle de la mémoire, qui nous emporte dans le récit tourbillonnant d’une vie, peu à peu grignotée par la folie.

 

Commentaire:

Ce livre se mérite. Dès les premières pages, on est perdu. On a du mal à savoir qui est le narrateur. Lisa? Une voix qui lui parle? Et au fil des pages, on rentre dans l'histoire, on commence à comprendre le passé de Lisa. Et les pages défilent jusqu'à la fin. 

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur. Cette façon de mélanger les voix, les pronoms. Le passé de Lisa nous est dévoilé peu à peu, on fait des suppositions (pas toujours juste d'ailleurs). Et on se rend compte qu'en fait Lisa ne veut qu'un peu de tendresse et d'amour. Que son enfance a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

Très belle lecture, pas forcément un coup de coeur mais je suis contente de l'avoir lu.

 

Lu en juin 2011.

 

Lu dans le cadre du challenge 1% Rentrée Littéraire: 3/7

 

challenge_rentr_e_litt_raire2011