Harry Potter and the Goblet of Fire de JK Rowling

le tome 4 des aventures du jeune sorcier...

 

511DQE8WYRL

Publié par Bloomsbury / 6,99£ / 796 pages / première publication: 2000

 

Résumé:

It is the summer holidays and soon Harry Potter will be starting his fourth year at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. Harry is counting the days: there are new spells to be learnt, more Quidditch to be played, and Hogwarts castle to continue exploring. But Harry needs to be careful there are unexpected dangers lurking ...

 

Commentaire:

Attention spoilers!!!

Avec ce tome, on rentre dans le vif du sujet. Harry va frôler la mort, et pas qu'une fois. Il va être obliger de participer, contre sa volonté, au Tournoi des trois sorciers. Et chaque épreuve sera pire que la précédente. Ma préférée reste la première, avec les dragons. Je trouve la deuxième un peu longue. Quand à la troisième, elle n'est que le prologue de la scène dans le cimetière. Durant tout le livre, on se demande qui est le traître, qui est le fidèle serviteur de Voldemort. Lors de ma première lecture, je n'avais pas deviné l'identité du personnage. Lors de cette relecture, tous les passages avec Mad-Eye Moody avaient une saveur particulière. On fait plus attention à certains détails, comme par exemple quand Moody emprunte la carte des Maraudeurs à Harry sous prétexte de surveiller le chateau. 

Le début du tome est truffé d'informations sur la fin. Dès les premières pages (chapitre 1), on sait que Voldemort attend le retour d'un serviteur fidèle (en l'occurrence Moody/Crouch) et qu'il va demander à Wormtail (Peter) une aide pour laquelle les autres donneraient leur main droite (il se coupera la main droite pour permettre la renaissance de Voldemort). En fait l'auteur nous donne une partie de la fin du livre dès le premier chapitre et on ne se doute de rien. J'ai trouvé ça vraiment très fort de sa part. 


Concernant le premier chapitre, j'ai noté deux choses. Tout d'abord, je me suis rendue compte que Nagini est une femelle. Comme je n'ai pas la version française chez moi, impossible de vérifier si cette information est la même en VF. C'est quelque chose que je n'avais jamais remarqué. Je pense que chaque relecture va me faire apparaître de nombreux détails que je n'avais pas vu.

Et chose importante pour ce premier chapitre, il ne se passe pas à Privet Drive avec les Dursley. Les trois précédents tomes commençaient dans le monde moldu avec la "famille" d'Harry, mais pas celui-ci. Cette fois-ci, c'est Voldemort qui a la primeur d'ouvrir le livre. C'est assez perturbant car d'habitude on commence les tomes lentement à Privet Drive. Avant de rentrer dans le vif du sujet. Alors qu'ici, on est déjà dans le vif du sujet. L'auteur nous "parachute" en quelque sorte dans un endroit inconnu et sombre. Le tournant amorcé avec le tome 3 vers la noirceur continue ici dès les premières pages.

 

Dans ce tome, on fait enfin la connaissance des derniers membres de la famille Weasley: Bill et Charlie. Les deux frères aînés. L'un s'occupe de dragons et l'autre travaille pour la banque Gringotts. A l'image des autres membres de la famille, ils ne sont pas banales. Et on fait même la connaissance d'un futur membre de la famille, même si à ce stade de l'histoire on n'en sait encore rien. L'auteur nous laisse un infime indice pourtant, un certain regard. Mais on en reparlera lorsque ça arrivera.


D'autres personnages font leurs premières apparitions, en chair et en os ou juste évoqué par d'autres personnages. La famille Lovegood est la première à faire son apparition lors du trajet pour la Coupe du Monde de Quidditch (page 84). Elle habite non loin des Weasley et des Diggory. Luna Lovegood fera son apparition dans le tome suivant.

Il est fait mention pour la première fois de Mrs Figg, qui est la voisine d'Harry et que l'on retrouvera dans le tome 5. Et on a la première apparition de Bellatrix Lestrange. Lorsque Harry assiste au procès de Barty Crouch junior, elle fait partie des accusés, mais à aucun moment son nom n'est cité. Mais elle est là et on sait déjà qu'elle est l'une des plus fidèles serviteurs de Voldemort. 

 

On découvre un peu plus du passé de Neville. On découvre enfin pourquoi il vit chez sa grand-mère et on ne peut que le plaindre. 

 

En vrac, les choses qui m'ont plût dans ce tome: les sortilèges impardonnables, la Coupe du Monde de Quidditch, le fait que l'on découvre qu'il y a des sorciers dans d'autres pays, les écoles de sorcelleries étrangères, Malfoy transformé en fouine, les trop rares passages avec Sirius, les tentatives pitoyables de Ron et Harry pour trouver une cavalière pour le bal,...

Et les choses que je n'ai pas aimé: les soins aux créatures magiques, trop peu de Sirius, la deuxième épreuve que j'ai trouvé très longue.

 

Voilà, ce tome 4 est relativement dense, il fait presque 800 pages. On est loin des quelques 300 pages du tome 1. JK Rowling s'amuse à laisser des indices sur la suite un peu partout. Le monde sorcier anglais s'ouvre sur le monde et nous avec. Et surtout, c'est le tome de la renaissance de Voldemort. Désormais Harry est face à un ennemie qui a retrouvé toute sa puissance.

 

Pour finir, une citation de Sirius que je trouve très vraie.

"If you want to know what a man's like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals." (Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.) (page 571)

 

Relecture en juin 2011

 

Lu dans le cadre du marathon Harry Potter 4/7

 

LUENVO 5/12