Dragons et serpents de Robin Hobb

Le tome 1 du cycle "Les cités des anciens".

51_q2cJfOwL


Publié par Pygmalion
21,50 euros
326 pages
titre original: Dragon keeper
traducteur: Arnaud Mousnier-Lompré
première publication: 2010

Résumé:

Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons, sous la supervision de la dragonne Tintaglia, pour en émerger, transformés à leur tour en dragons, et assurer la pérennité de leur race. Mais, trop vieux, trop affaiblis, ils ne donnent que des créatures difformes, inachevées, incapables de survivre seules sans l’aide des humains, qu’ils mettent tant à contribution pour les nourrir que les Marchands du Désert des Pluies décident de s’en débarrasser…
Autour d’eux gravitent Thymara, jeune fille aux mains et aux pieds griffus et palmés, que ses parents n’auraient jamais dû laisser vivre ; Alise, prise entre un époux, riche Marchand qui la délaisse et la méprise, et sa passion des dragons ; et Leftrin, capitaine de vivenef à l’honnêteté élastique qui tombe sur une bille de bois-sorcier et choisit de la vendre au plus offrant malgré l’interdiction formelle qui pèse sur ce genre de commerce.
En plongeant à nouveau dans un univers qu’elle connaît bien, Robin Hobb enrichit la galerie de ses personnages si attachants par d’inoubliables héros, en butte à des situations qui révèlent leurs forces autant que leurs faiblesses. À travers des aventures où se côtoient êtres humains et créatures fantastiques, tels les dragons, nul écrivain ne maîtrise comme elle, aujourd’hui, une palette aussi large et dense d’émotions.

Commentaire:

Cette nouvelle série de Robin Hobb recommence pratiquement là où Les aventuriers de la mer avaient pris fin, c'est à dire au pacte entre les humains et Tintaglia. Mais l'accord ne se passe pas comme prévu, les nouveaux dragons n'ont rien des dragons d'antan et les humains sont obligés de les nourrir pour qu'ils puissent survivre. Et cela pose des problèmes.
Cette nouvelle série nous présente de nouveaux personnages, mais certains des anciens personnages font une apparition.
Comme dans Les aventuriers de la mer, on alterne le point de vue de quatre personnages. Il y a Thymara une habitante du Désert des Pluies qui à cause de ses "difformités" n'aurait pas dû grandir; il y a Alise, Marchande de Terrilville, qui est une spécialiste des dragons et qui rêve d'aller les étudier; Leftrin est capitaine de la plus ancienne vivenef et il a mis la main sur du bois-sorcier; et enfin Sintara une dragonne bleue de la nouvelle génération de dragons.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire mais c'est un vrai plaisir de retrouver le monde créer par Robin Hobb. Mais comme à chaque fois, la publication française nous laisse sur notre faim. Les différents chapitres sont entrecoupés de messages entre les gardiens des oiseaux (les pigeons voyageurs) et on a accès aux correspondances entre le Désert des Pluies et Terrilville. J'ai hâte de lire la suite pour voir le futur de cette nouvelle génération de dragons.

Lu en février 2011