La pyramide oubliée d'Elizabeth Peters

Le tome 13 des aventures d'Amelia Peabody

51el_9WhTjL


Publié par le Livre de Poche
6,95 euros
543 pages
titre original: The Falcon at the portal
traducteur: François Truchaud
première publication: 1999

Résumé:

Alors que les Emerson s'apprêtent à partir en Egypte pour la saison archéologique, une étrange rumeur leur parvient : des pièces rarissimes - notamment un magnifique scarabée -, provenant, semble-t-il, de la collection d'antiquités d'Abdullah, leur ancien raïs, auraient été vendues en Angleterre, et ce serait David Todros - le futur mari de Lia, la nièce d'Amelia - qui aurait mené la négociation ! Amelia et son époux décident de tirer cette affaire au clair, sans en parler à David. Comme prévu, ils entreprennent des fouilles à proximité du Caire dans une petite pyramide qui va vite se révéler le lieu de tous les danger Coups de feu, éboulements, meurtre. Qui cherche à nuire aux Emerson ? Et pour quel motif ? Au terme de nombreuses péripéties, la perspicace Amelia résoudra l'énigme et la révélation finale sera aussi inattendue que surprenante...

Commentaire:

Revoilà un livre avec une intrigue rythmée et avec de nombreux rebondissements. Ce nouveau tome fait la part belle à la jeune génération Emerson, même si les adultes ne sont pas en reste. On retrouve Percival, le neveu d'Amelia, rencontré pour la première fois dans le tome 5. Et il est toujours aussi détestable.
Dans ce tome, on essaye de ruiner la réputation de David, en faisant croire qu'il vend des antiquités et des contrefaçons. Mais on essaye aussi de discréditer Ramsès aux yeux de sa famille. Les choses vont évoluer entre Ramsès et Nefret jusqu'au point de rupture. Et jusqu'à ce que Nefret prenne une decision totalement irréfléchie.
La tension va en crescendo durant tout le livre et arrivé au bout, on n'a qu'une envie: lire la suite. J'ai apprécié de retrouver une enquête policière plus étoffée que dans le tome précédant. De plus, cette fois-ci, l'enquête touche de très près la famille Emerson puisqu'on s'en prend à David. C'est donc un tome qui remonte le niveau par rapport au tome 12.
Et c'est appréciable de s'évader vers l'Egypte et ses chaudes températures alors que chez nous le thermomètre reste bloqué sous 0°C ;-)

Lu en décembre 2010