Les aventuriers de l'oasis perdu d'Elizabeth Peters

Le tome 11 des aventures d'Amelia Peabody

51c_ohZabBL


Publié par Le Livre de Poche
8 euros
605 pages
titre original: Guardian of the horizon
traducteur: François Truchaud
première publication: 2004

Résumé:

Amelia, Emerson, Ramsès et Nefret passent un été paisible dans leur demeure du Kent, lorsque se présente un visiteur inattendu : Merasen, qui prétend être le frère cadet de leur ami Tarek, prince de la mystérieuse Cité de la Montagne sainte, au sein d'une oasis perdue du Soudan où survit l'antique civilisation nubienne. Le fils unique de leur ami serait atteint d'une étrange maladie que nul ne semble capable de guérir. Les Emerson se mettent aussitôt en route, gardant leur destination secrète pour préserver la cité de la convoitise des archéologues. D'emblée, ils rencontrent de nombreux obstacles : leur caravane est attaquée par des pillards, de louches individus suivent leurs traces, des morts tragiques jalonnent leur parcours. Enfin, lorsqu'ils atteignent la ville-forteresse et y sont reçus avec tous les honneurs, ils sont néanmoins maintenus sous bonne garde, comme des prisonniers. Merasen leur a menti : un usurpateur s'est emparé du trône de Tarek, qui se cache désormais dans les montagnes avec ses partisans. Si on les a attirés dans ce piège, c'est pour faire de Nefret la Grande Prêtresse d'Isis, et s'assurer ainsi le soutien du peuple. Et celle-ci, oubliant sa famille adoptive, semble soudain possédée par la déesse...

Commentaire:

Voici ma quatrième lecture du Read-A-Thon, commencée durant celui-ci. Dans ce nouveau tome de la famille Emerson, on retourne  dans la Cité mystère rencontrée dans le tome 6. C'est à cette occasion que l'on avait rencontré Nefret. La demande d'aide de Tarek arrive à point donné puisque suite aux évènements survenus précédemment les Emerson ne sont plus les bienvenus au Caire pour faire des fouilles. Ils s'élancent donc vers le Soudan, sans David resté près de sa fiancée, observés par tout le monde en Egypte, tous brûlent de savoir leur nouveau lieu de fouille. Les stratagèmes employés pour perdre les observateurs sont très drôles à lire. Bien sûr, une aventure des Emerson ne serait pas complète sans danger, jeune fille en détresse, présence suspectée de Sethos.
Par contre, Ramsès m'a légèrement déçu dans ce tome. Son comportement envers Daria m'a surpris lorsqu'on sait quels sont ses sentiments profonds. Mais suite à ce dérapage, il prouve qu'il peut être un gentleman en prenant ses responsabilités.
Un bon tome où les Emerson découvrent qu'ils sont des presque dieux pour certaines civilisations. Peut-être pas le meilleur de la série, par moment les personnages ne m'ont pas semblé être eux-même.

Lu en octobre 2010