Le secret d'Amon-Râ d'Elizabeth Peters

Le tome 6 des aventures d'Amelia Peabody


51V72GFJ61L


Publié par le Livre de Poche
6,50 euros
477 pages
titre original: The Last Camel died at noon
traducteur: Jean-Bernard Piat


Résumé:

Quelle mouche a donc bien pu piquer la pétulante Amelia Peabody pour qu'elle s'engage, au mépris de toute prudence, au coeur du Soudan révolté, sur les traces du jeune vicomte Blacktower dont on est sans nouvelles depuis des années ? La voici, en tout cas, perdue au milieu des sables, sous un soleil d'enfer, avec son intrépide compagnon Emerson et leur génial rejeton Ramsès. Aucune oasis en vue, pas le moindre signe de vie, à l'infini un vallonnement de dunes aveuglantes... et leur dernier chameau qui vient de rendre son dernier souffle. Pourtant l'énigmatique message griffonné sur un fragment de papyrus par le jeune disparu ne laisse planer aucun doute sur l'existence d'une cité fabuleuse enfouie au fond des sables - une cité qui a traversé les millénaires, et dont n'oserait rêver aucun archéologue. Au prix de quels périls Amelia et les siens parviendront-ils à s'en approcher ? Quelles épreuves les attendent au terme de cette découverte ? Il faudra toute l'ingéniosité, tout le savoir, toute la fantaisie de nos trois héros pour percer et déjouer le secret d'Amon-Râ.

Commentaire:

Une fois n'est pas coutume, on quitte l'Egypte pour le Soudan. Et pour une traversé du désert des plus dangereuses. Amelia et les siens se lancent à la recherche d'un archéologue disparu. Dans ce sixième tome, on découvre une civilisation égyptienne qui a évoluée à l'écart du monde. Passé le premier moment d'émerveillement, les ennuis commencent à arriver.
Les aventures d'Amelia Peabody ne sont jamais sans émotions. L'humour est toujours là, c'est toujours un régal à lire. En plus, on découvre une société égyptienne telle qu'elle aurait pu survivre à travers le temps.
Cette promenade dans le Soudan est bienvenue entre deux saisons de fouilles toujours très mouvementées.

Lu en juin 2010