Eté de Mons Kallentoft

9782268069579

Publié par les éditions le Serpent à plumes
24 euros
440 pages
titre original: Sommardöden
première publication: 2008
traducteurs: Max Stadler et Lucile Clauss

Il s'agit d'une lecture en partenariat avec Bob et les éditions le Serpent à plumes

Résumé:

C’est l’été le plus chaud que Linköping ait jamais connu. La forêt qui borde la ville s’embrase, les nuages de fumée planent dans le ciel obscurci et menacent les citadins. Les incendies n’empêchent pas un pervers sexuel particulièrement sordide et cruel de faire régner la terreur dans la ville. L’enfer brûlant des flammes crée une sorte de solidarité parmi les gens, alors que la peur et l’angoisse face aux meurtres horribles du tueur font émerger des soupçons et des préjugés envers celles et ceux qui semblent différents.

Commentaire:

Après avoir affronté l'hiver suédois dans le tome précédant, je plonge cette fois-ci dans l'enfer de l'été. La chaleur pèse sur l'enquête et une fois de plus l'enquête est lente. Mais contrairement au tome 1, ce rythme m'a pesé tout au long de l'histoire. Il ne se passe pas grand chose dans les 2/3 du livre et tout s'accélère dans la dernière partie. En fait il faut attendre l'évènement donné par la 4° de couverture (et que j'ai supprimé du résumé ci-dessus) pour donner un coup de fouet à l'histoire. Et c'est dommage.
La police suédoise est bourrée de préjugés contre les immigrés et les homosexuelles. Et l'enquête est orientée dans ce sens. De plus, on découvre que certains policiers ont des méthodes plus que douteuses.
En plus du rythme très lent, je reproche à Mons Kallentoft de ne pas vraiment avoir innové dans ce nouveau tome, d'avoir repris les mêmes "ficelles" (le mort qui s'exprime par exemple).
C'est une petite déception mais je lirai néanmoins  la suite pour voir si les saisons moins extrêmes (printemps et automne) vont apporter un peu plus de rythme. Et des réponses sur Malin.
Merci à Bob et au Serpent à plumes pour l'envoi.

Lu en mai 2010