Raison et Sentiments de Jane Austen

41S5PBFQDEL

Publié par les éditions 10/18
374 pages
7,03 euros
titre original: Sense et Sensibility
traducteur: Jean Privat
première publication: 1811

Résumé:

Raison et sentiments sont joués par deux sueurs, Elinor et Marianne Dashwood. Elinor représente la raison, Marianne le sentiment. La raison a raison de l'imprudence du sentiment, que la trahison du beau et lâche Willoughby, dernier séducteur du XVIIIè siècle, rendra raisonnable à la fin. Mais que Marianne est belle quand elle tombe dans les collines, un jour de pluie et de vent.

Commentaire:

Je poursuis ma découverte de Jane Austen avec ce roman. Il met en scène deux soeurs, Elinor et Marianne, qui si elles s'aiment beaucoup n'en sont pas moins différentes. Elinor, l'aînée, montre peu ses sentiments et fait appel à la raison en toute occasion. Au contraire, Marianne est un livre ouvert. Elle laisse paraître ses émotions et n'en fait qu'à sa tête.

Elinor rencontre Edward Ferrars, le frère de sa belle-soeur. Entre eux un lien se forme, au grand déplaisir de la soeur d'Edward. C'est pourquoi les soeurs Dashwood déménagent pour le Derbyshire. Marianne y rencontre deux hommes, le colonel Brandon, qu'elle juge ennuyeux et Willoughby pour qui elle a un coup de coeur.

J'ai beaucoup aimé ces deux soeurs qui ont une vision différente de l'amour. Mais je me sens plus proche d'Elinor, de part mon caractère. Je suis toujours aussi fan du style de Jane Austen et de son humour. Les portraits qu'elle brosse des personnages sont toujours aussi savoureux. Mais j'ai trouvé la mère dans celui-ci, Mrs Dashwood, un peu moins horripilante que Mrs Bennet. Dans ce roman, on retrouve trois hommes très différents les uns des autres, mais ma préférence va au colonel Brandon ( le fait que j'ai passé tout le livre à me l'imaginer sous les traits d'Alan Rickman n'a rien à voir bien sûr ;-) ). Edward est bien trop timide et Willoughby trop lâche. Le cadre est celui du XVIII° siècle, mais l'histoire est intemporelle: comment réagir face à l'amour et ses déconvenues. Une bien belle lecture.

Lu dans le cadre du Challenge Jane Austen 2009

challenge_jane_austen_photo

Lu en septembre 2009