AR10


Serments et deuils de Robin Hobb

Le tome 10 des aventures de Fitz

Résumé:
La narcheska Elliania à quitte avec ses hommes la cour de Castelcerf pour retourner sur ses îles d'outre-mer. Dans quelques mois, le prince Devoir la rejoindra pour y affronter un dragon, et tenir ainsi sa promesse. Fitzchevalerie, l'ancien assassin royal, dispose de ce laps de temps pour parvenir à créer autour de Devoir un clan d'artiseurs qui devra le protéger lors de ce voyage. Mais les candidats sont rares, et l'attention de Fitz est bientot requise ailleurs : les Pie continuent de mettre a mal l'action politique de la reine Kettricken en faveur des Vifiers. Et la rumeur voudrait que leur chef, le manchot Laudevin, soit de retour. Or Fitz sait pertinemment qu'il n'est pire ennemi que celui que l'on a mutilé...

Commentaire:
Ce tome suit la création du clan d'Art que s'efforce de créer Fitz autour de Devoir. Un tome où Fitz et le Fou sont fachés suite à la discussion-vérité que Fitz a tenu à avoir avec le Fou. Et j'avoue que j'étais mal tout au long du livre par rapport à cette dispute. Une si longue amitié, une si longue relation ne pouvait pas finir comme ça. Une reconciliation aura finalement lieu, mais des révélations tragiques seront faites, assombrissant l'avenir de façon irréversible. Un tome assez sombre, pas très joyeux, puisque Fitz frôlera la mort encore une fois et devra la vie au clan d'Art. Au cours de ce tome, une entrevue entre la reine et des membres du Lignages aura lieu, lueur d'espoir. On découvre de nouveaux personnages et on fait un peu mieux connaissance avec d'autres. C'est un tome de transition pour moi, très important pour la suite de l'histoire.

Infos sur le livre:

Publié par J'ai Lu
7,60 euros
412 pages

Biographie de l'auteur

Lu en juin 2008