d_fense_et_trahison


Défense et trahison de Anne Perry

La troisième aventure de William Monk

Résumé:
Lorsqu’elle retrouve son amie Edith Sobell, née Carlyon, Hester Latterly est loin d’imaginer qu’elle va être l’instrument qui mettra à jour une vérité que personne ne souhaitait découvrir.
Son amie lui révèle la mort de son frère, le général Carlyon, homme éminemment respecté, au cours d’un dîner chez des amis et d’une manière plutôt dérisoire en tombant du balcon d’une mezzanine et en s’empalant sur l’arme d’une armure décorative. C’est ce fait qui attire l’attention de la police car il est invraisemblable que l’homme ait pu être transpercé en tombant.
Quelques jours à peine après le début de l’enquête, la veuve du général reconnaît avoir assassiné son époux à l’aide de l’armure après l’avoir poussé du balcon. Edith Sobell et sa soeur Damaris, ainsi que le mari de celle-ci, ne croient pas à la culpabilité d’Alexandra et désirent que la vérité éclate allant à l’encontre de leurs parents. La mère du défunt surtout souhaite voir sa belle-fille condamnée et enfermée dans un asile. D’autres personnes dînaient chez les Furnival ce soir-là, dans une ambiance qui s’avèra désagréable dès le départ.
Ce qui paraît étrange dans cette affaire est que l’accusée refuse d’être défendue ou qu’un complément d’enquête ne soit ouvert. Hester Latterly, cependant, en parle à Oliver Rathbone, un avocat rencontré au cours des enquêtes précédentes résolues par William Monk. Rathbone engage les services de ce dernier, ayant désormais sa propre agence d’investigations. Les trois amis vont avoir bien des difficultés pour sauver la vie de la jeune femme et briser le mur de silence de la famille. Ils recevront heureusement l’aide inattendue de la gouvernante des enfants. Pendant cette enquête, Monk retrouve une nouvelle petite pièce du puzzle de sa mémoire handicapée, une pièce qui lui prouve une fois de plus qu’avant son accident il n’était pas un homme très sympathique.
Résumé de Sheherazade trouvé ici

Commentaire:
Une nouvelle avanture de Monk que je retrouve avec plaisir. La veuve refuse de donner des explications sur son geste, et tout au long du livre on cherche ce qu'elle protège ou qui elle protège. Et lorsque la varité eclate, on ne peut s'empêcher de prendre fait et cause pour la condamnée. Un très bon livre où le passé de Monk commence à apparaitre peu à peu. Et toujours une critique de la socièté anglaise de l'époque.

Infos sur le livre:

Publié par 10/18
8,08 euros
400 pages

Biographie de l'auteur

Lu en août 2007