deuil


Un deuil dangereux de Anne Perry

Le deuxième tome de la série "William Monk"

Résumé:
Décembre 1856 à Londres. William Monk et son équipier, le sergent John Evan, enquêtent sur la mort d'Octavia Haslett, une des filles de Sir Basil Moidore qu'on a retrouvée poignardée dans sa chambre. Comme il s'agit d'une famille huppée, le chef Runcorn recommande à son inspecteur de mener ses investigations avec du doigté et une certaine retenue. La thèse officielle attribue ce crime à un cambrioleur qui aurait été surpris par la victime. Après avoir présenté ses condoléances aux membres de la famille, Monk commence à les interroger mais, visiblement, ses manières comme ses questions déplaisent. De son côté, Evan retrouve Chinese Paddy, marchand de poisson le jour et monte-en-l'air le soir. Durant la nuit tragique, il faisait le guet à proximité de la maison de Sir Basil, et affirme n'avoir vu personne en sortir. Monk doit s'y résoudre : le meurtrier était déjà dans la maison. Il a ensuite maquillé le meurtre pour brouiller les pistes.

Commentaire: Mon livre d'Anne Perry et je dois dire que je ne suis pas déçue. Le policier Monk, qui est amnésique depuis le premier tome ( à me procurer d'urgence ), mène l'enquête dans une Angleterre victorienne des années 1850 et 1860. Monk est aidé dans sa tâche par l'infirmière Hester Latterly et l'avocat Oliver Rathbone ( ce qui nous vaut de longue scène de procès ). L'action est bien menée et tout au long on cherche le meurtrier avec Monk. L'auteur analyse de façon précise la société anglaise ainsi que la condition des femmes. Et les différences sociales.

Infos sur le livre:

Publié par 10/18
476 pages
8,08 euros

Biographie de l'auteur

Lu en juin 2007